Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les secteurs les plus touchés en Midi-Pyrénées à la loupe

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est le paradoxe des données et de l'interprétation des chiffres : à force de parler de Toulouse-Métropole et des départements voisins au sens large, les autres données sont passées sous silence. Elles ont pourtant intéressantes, à l'échelle départementale ou intercommunale.

La carte Santé Publique des dernières données des taux d'incidence.
La carte Santé Publique des dernières données des taux d'incidence. - Geodes

Nous nous sommes basés sur les derniers chiffres publiés par Santé Publique France, sur la semaine du 17 au 23 octobre, faisant état des taux d'incidence, autrement dit du nombre de cas Covid-19 rapportés sur 100.000 habitants. Une telle échelle n'est évidemment pertinente qu'à travers une lecture à plusieurs dizaines de milliers d'habitants.

La Lozère et l'Aveyron, départements les plus contaminés d'Occitanie

Vous pensiez peut-être que la Haute-Garonne dépassait tous les autres et de loin, c'est faux. C'est en Aveyron qu'il y a le plus de cas positifs en proportion en Midi-Pyrénées, presque 400 cas pour 100.000 habitants. Le Tarn et la Haute-Garonne avoisinent les 370, le Tarn-et-Garonne arrive à 355, soit au même niveau que la moyenne nationale. L’Ariège n'est pas loin derrière (346 cas pour 100.000). Ces cinq départements, sous couvre-feu, se détachent logiquement et sont deux fois plus infectés que le Gers (180).

Le cas de l'Aveyron est à lire en parallèle des autres départements ruraux comparables. La Lozère affiche le taux d'incidence le plus élevé d'Occitanie, et la Haute-Loire ou encore l'Ardèche font partie des quinze départements métropolitains les plus infectés, preuve que les campagnes sont redoutablement atteintes pendant cette seconde vague. Exception, le Lot fait partie des cinq départements les moins touchés de France, derrière trois départements bretons et la Meuse.

Quant à la Haute-Garonne et au Tarn qui présentent les mêmes taux, voire le Tarn-et-Garonne, leurs proportions de malades est comparables à la situation que connaissent actuellement les Pyrénées-Atlantiques, les Yvelines ou encore le Vaucluse. Encore assez loin de Paris (500), ou des Bouches-du-Rhône (475), sans parler du Nord (685) ou des départements de l'ancienne région Rhône-Alpes (la Loire ou le Rhône) qui affichent des taux deux à trois fois plus élevés que chez nous.

Les agglomérations de Montauban, Cordes ou Baraqueville plus exposées que Toulouse Métropole

À l'échelle des intercommunalités, la lecture des taux d'incidence est tout aussi intéressante. Plus encore que Toulouse Métropole, on trouve les taux de contamination les plus élevés en Midi-Pyrénées dans le Grand-Montauban, autour de Cordes-sur-Ciel, sur une large bande qui comprend le Lauragais, Revel et Puylaurens (Sor-et-Agout). Figurent en bleu très foncé également, signe d'un taux compris là aussi entre 500 et 1.000 cas Covid pour 100.000 habitants, tout un bassin aveyronnais entre Rodez et le Tarn : l'agglomération de Rodez, le Lévézou, le territoire autour de Baraqueville (Pays Ségali) mais aussi Réquista.

À l'inverse, certaines communautés de communes présentent, presque étonnamment, des taux d'incidence inférieurs à 100 voire à 50, y compris dans des zones sous couvre-feu. C'est le cas de la Lomagne tarn-et-garonnaise, des environs de Salies-Salat et de Saint-Martory dans le Comminges ou encore en Aveyron, le département le plus touché d'Occitanie de l'ouest, cette poche presque épargnée autour des communes de Camarès et Belmont-sur-Rance, pourtant tout proche de la très sensible communautés de communes de Villefranche d'Albigeois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess