Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : après 159 cas et 23 décès, la situation s'améliore à l'Ehpad de Puygibault à Loches

-
Par , France Bleu Touraine

La sitation revient tout doucement à la normale à l'Ehpad de Puygibault à Loches, touché par l'épidémie depuis la mi-octobre. Au total, 159 cas ont été testés positifs et 23 décès ont été enregistrés. Heureusement, le pic est passé et la vie reprend son cours normal.

Illustration chambre d'EHPAD
Illustration chambre d'EHPAD © Radio France - Jean-François Fernandez

La situation à l'Ehpad de Puygibault, le plus grand cluster détecté en Indre-et-Loire depuis le début de l'épidémie, à Loches s'améliore. C'est ce qu'annonce la direction du centre hospitalier Paul Martinais de Loches, dont dépend la structure. La direction tient à souligner que la mobilisation sans faille du personnel "a permis et permet encore de traverser cette période et d'accompagner au nombreux les résidents". L'Ehpad du Puygibault est un établissement important, puisqu'il accueille plus de 200 résidents. Il dépend du centre hospitalier

Reprise des visites, du déjeuner en salle et des animations dans plusieurs unités

Au total, 159 résidents ont été testés positifs (dont seulement un quart de symptomatiques) au Coronavirus depuis le 16 octobre où 3 premiers cas avaient été identifiés. Pour la grande majorité de ces cas, à plus de 15 jours du résultat positif de leur test, les mesures d'isolement ont pu être levées, soit 126 résidents. Pour 68 résidents, le port du masque n'est même plus porter le masque puisqu'ils sont à 24 jours de leur test. Malgré les soins prodigués, l’Ehpad déplore, depuis le début de l’épidémie, le décès de 23 résidents (données du 24 novembre 2020). 

L'épidémie et son pic étant passés, les unités Eglantine (première unité touchée) et Passiflore ont retrouvé un fonctionnement normal avec une reprise des repas en salle à manger depuis une semaine et des activités d’animation. Depuis le lundi 23 novembre, les visites sur ces unités sont de nouveau possibles de manière encadrée, uniquement sur rendez-vous. Deux autres unités (Mélisse 1 et 2) vont également sortir de l’isolement cette semaine (reprise des repas en salle à manger et des animations). Les visites reprendront dans un second temps.

Un accompagnement psychologique pour les résidents et le personnel

Pour faire face à l'isolement en chambre, qui est parfois très difficile pour certains résidents, un accompagnement psychologique renforcé est proposé. Une action de soutien pour les professionnels est en cours d'installation avec l'aide de la cellule d'urgence médico-psychologique du CHRU de Tours. Enfin, suite aux dernières recommandations, de nouvelles séances de dépistage (RT-PCR) seront organisées pour les professionnels de l’EHPAD.  Il est aussi conseillé aux familles des résidents de réaliser un test RT-PCR 72 heures avant chaque visite. Un courrier sera adressé aux familles dans ce sens.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess