Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Avant Noël, davantage de gens font un test parce qu'ils veulent voir leurs proches ou voyager"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Depuis le 14 décembre 2020, les drives de dépistage au Covid-19 par PCR font face à une recrudescence de demandes, à Montpelllier. Le taux de positivité n'augmente pas. À l'approche des fêtes de fin d'année, ceux qui se font tester veulent se rassurer.

À Montpellier, les centres de dépistage au Covid-19, par tests PCR, voient une recrudescence de demandes depuis le début de la semaine.
À Montpellier, les centres de dépistage au Covid-19, par tests PCR, voient une recrudescence de demandes depuis le début de la semaine. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

La demande de tests PCR est en recrudescence à Montpellier, depuis le lundi 14 décembre 2020. Ceux qui viennent se faire dépister au Covid-19 veulent se rassurer avant les fêtes de fin d'année.

Se faire tester pour les fêtes de fin d'année

"Dernièrement, sur les drives Pagézy et Garosud, on avait autour de 400 tests par jour, explique Corinne Gournay Garcia, responsable de plusieurs sites de dépistage sur Montpellier. Là, on arrive à 900 par jour." Les drives ne sont pas saturés, ils peuvent effectuer jusqu'à 1.100 tests par jour. Par ailleurs, certains laboratoires privés ont ouvert d'autres créneaux pour faire face à l'afflux de demandes.

Le taux de positivité n'augmente pas. "Ce ne sont pas des tests de diagnostic mais des tests de prévention", note la biologiste. Nombreux sont ceux qui le font parce qu'ils doivent prendre l'avion pour rejoindre leur familles, notamment dans les DOM-TOM. Certaines compagnies aériennes exigent des voyageurs un test négatif.

"On voit que les gens se font dépister parce qu'ils veulent voir leurs proches à Noël" - Corinne Gournay Garcia, responsable de plusieurs sites de dépistage à Montpellier

Karine souhaite passer Noël dans le Gard, chez son père. "Il a des problèmes de santé qui font qu'il est clairement à risque, explique la quadragénaire. Ça fait quelques jours que je me suis auto-confinée : je vais travailler mais je fais très attention par rapport à mes collègues. J'espère que le test sera négatif." Dans le cas contraire, elle envisage de passer Noël chez elle : "Heureusement, on a les téléphones... Ça ne serait pas l'idéal, mais je le ferai si je suis positive."

Un Noël confiné en cas de test positif

À la salle Pagézy, ce samedi 19 décembre 2020, ils sont nombreux à envisager un Noël en mode coronavirus en cas de test positif. Laura souhaite voir ses grands-parents à Lunel. Si elle est positive, la jeune femme de 28 ans restera à Montpellier. "Pour compenser, je pense que je me ferais plaisir sur la nourriture, sur les fruits de mer et le foie gras", rit-elle.

Pour voir sa famille, Leslie doit s'envoler pour la Guyane. "Si mon test est positif, je ne pourrais pas prendre l'avion, explique la jeune fille de 17 ans. Dans ce cas-là, on fera Noël à distance, par vidéo : chacun sur sa table pour manger. Le plus important, c'est d'être avec ses proches, en présentiel ou par visioconférence." Aline reste optimiste. La maman de 35 ans souhaiteraient rejoindre ses beaux-frères et ses belles-sœurs pour les fêtes, mais elle ne s'inquiète pas. "Faire Noël à quatre ou a plus, est-ce que c'est vraiment si grave", positive-t-elle.

Si vous étiez positif au Covid-19, à quoi ressemblerait votre Noël?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess