Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : beaucoup de vaccinations, peu de doses dans les Pyrénées-Atlantiques

Les Pyrénées-Atlantiques ont débuté la vaccination contre le Covid-19 lundi 4 janvier à Pau. Avec les ouvertures mercredi de deux autres centres à Bayonne et Oloron, un millier de patients ont été vaccinés en 5 jours. A ce rythme, il va vite falloir être réapprovisionnés reconnait le préfet.

La vaccination a débuté mercredi 6 janvier au Centre Hospitalier de Bayonne
La vaccination a débuté mercredi 6 janvier au Centre Hospitalier de Bayonne © Radio France - Camille Huppenoire

Elle n'a débutée que lundi, dans un seul centre, pour les personnes les plus à risques et les soignants de plus de 50 ans, et s'est pourtant répandue à toute vitesse. La vaccination contre le Covid-19 va en s'accélérant dans les Pyrénées-Atlantiques. En seulement cinq jours, dans désormais 3 centres, environ un millier de personnes ont reçu la première injection. Et ce n'est qu'un début. De quoi s'interroger sur les stocks de vaccins.

"Cela double tous les jours"

_"Le nombre de personnes vaccinées depuis lundi double quasiment tous les jours_, se félicite le préfet, Eric Spitz. On est donc un département qui vaccine beaucoup." Et pourtant, en début de semaine, un seul centre, à l'hôpital de Pau, était opérationnel. Mais avec la volonté du gouvernement, pressés de toute part, d'accélérer le rythme, les Pyrénées-Atlantiques, où initialement la vaccination ne devait pas s'étendre avant le 18 janvier, se sont vite mis au diapason. Deux nouveaux centres ont reçus les précieuses doses : Oloron et Bayonne qui a vacciné son premier patient mercredi.

Et le rythme devrait continuer à aller croissant. Dès lundi, deux nouveaux centres de vaccination, couplés aux centres hospitaliers, à Orthez et Saint-Palais vont rejoindre le dispositif. Sans compter les nombreux élus qui se sont portés candidats, notamment au Pays Basque (Biarritz, Anglet, Saint-Jean-de-Luz, Ascain), pour accueillir un centre de vaccination dans un bâtiment municipal.

Etre rapidement réapprovisionné

Le problème c'est que les vaccins manquent. Moins de 5000 doses livrées cette semaine à l'hôpital de Bayonne par exemple. "Pour l'instant on a les vaccins, mais si cela continue de doubler tous les jours, il faudra que l'on soit rapidement réapprovisionnés", reconnait le préfet. 

Et si Eric Spitz n'a pas fermé la porte à des centres de vaccination en ville, il tempère : "il faudra que l'on fasse un nombre de centres proportionnel au nombre de vaccins qui vont arriver."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess