Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : ce qu'il faut retenir du point de l'ARS Normandie sur l'avancée de la maladie

C'est devenu une habitude, l'Agence régionale de santé tenait ce vendredi un point presse hebdomadaire pour faire le point sur l'évolution de la pandémie dans la région Normandie. Tous les indicateurs montrent une progression de la maladie. Voici les 3 points à retenir.

390 224 Normands ont reçu au moins une dose de vaccin contre le covid-19.
390 224 Normands ont reçu au moins une dose de vaccin contre le covid-19. © Radio France - Jacqueline Fardel

1 - Taux d'incidence en hausse : l'Orne scrutée de près

Le taux d'incidence du Covid-19 (nombre de malades pour 100 000 habitants) a augmenté de 20% en Normandie en une semaine pour atteindre 299/100 000. C'est dans l'Eure qu'il reste le plus élevé (399) puis en Seine-Maritime (353). La Manche reste le département le moins touché (149) tandis que le Calvados présente un taux de 221. Mais le département qui inquiète le plus l'ARS, c'est l'Orne, avec une hausse de 32% du nombre de cas et un taux désormais à 295/100 000. Le département a été placé ce vendredi en vigilance renforcée.

2 - Des hôpitaux aux limites de leurs capacités

Le nombre de malades hospitalisés est en augmentation en Normandie, notamment dans les services de réanimation qui accueillent 171 patients. Un nombre supérieur à celui enregistré lors du pic de la 2e vague en octobre dernier. La Seine-Maritime compte 93 malades en réanimation et l'Eure 14. Certains malades de ces départements sont désormais orientés directement vers les centres hospitaliers du Calvados pour éviter de continuer d'engorger les services d'urgence de ces départements.

3 - Un doublement des vaccinations en avril

Actuellement, 533 000 injections de vaccins ont eu lieu dans la région. 390 224 Normands ont reçus au moins une dose. Parmi eux, 142 914 ont reçu leurs deux doses. Et le rythme des vaccinations va s'accélérer puisque dès la semaine prochaine, le nombre de doses disponibles va être multiplié par deux, ce qui devrait permettre, sur le mois d'avril, d'administrer la seconde dose à tous ceux qui ont reçu une injection en mars, tout en procédant à la première injection pour autant de Normands. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess