Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : cinq clusters toujours en cours d'investigations en Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Le coronavirus est toujours bien présent en Haute-Garonne où cinq clusters sont toujours en cours d'investigations ce vendredi indique Santé publique France. Le taux d'incidence augmente depuis plusieurs semaines dans le département.

Le taux d'incidence augmente en Haute-Garonne (illustration)
Le taux d'incidence augmente en Haute-Garonne (illustration) © Maxppp - Xavier de Fenoyl

Le Covid-19 circule toujours en Haute-Garonne. Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France publié le 6 août dernier, le nombre de cas a plus que triplé en deux semaines dans le département. Le respect des gestes barrières est primordial pour éviter un réel rebond de l'épidémie.

Beaucoup plus de cas 

Il y a encore deux semaines, 59 personnes avaient été testées positives au coronavirus en Haute-Garonne. Elles étaient 160 la semaine dernière et sont 219 cette semaine. Le taux d'incidence, le nombre de cas positifs par rapport à la population, a ainsi augmenté : de 11 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière, il est désormais de 16 cas pour 100.000 habitants.

La plupart de ces nouveaux cas est détectée dans l'agglomération toulousaine et les jeunes restent les plus touchés. La majorité de ces nouveaux cas ont entre 20 et 30 ans.

En dehors des clusters

Contrairement à d'autres départements de la région comme le Gard, beaucoup de ces nouveaux cas ne proviennent pas des clusters identifiés en Haute-Garonne. Autrement dit : les personnes infectées sont éparpillées dans le département, ce qui veut dire que la circulation virale s'accélère.

L'augmentation des tests (900 pour 100.000 habitants) doit permettre d'empêcher la création de ces clusters explique le professeur Jacques Izopet, chef du service virologie au CHU de Toulouse : "Peut-être qu'il y a quelques semaines, comme nous testions moins de personnes, nous n'avions pas identifié des débuts de clusters ou des personnes qui pourraient générer des clusters [...] là nous testons davantage avant que les futurs clusters se constituent. On peut donc isoler les personnes et prendre les mesures préventives pour éviter l'effet amplificateur".

À ce jour en Occitanie, 13 clusters sont en cours d'investigations. Parmi eux, 5 sont en Haute-Garonne. Le dernier cluster identifié est à l’hôpital Larrey de Toulouse où 9 cas ont été recensés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess