Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : comment la brigade sanitaire trace les cas contacts dans l'Indre ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Les brigades sanitaires sont chargées de retracer les chaînes de contamination au coronavirus. On les appelle les "Plateformes Contact Tracing". Il y en une dans chaque département au sein des CPAM. Dans l'Indre, elle est opérationnelle depuis la mi-mai.

27 collaborateurs de la CPAM de l'Indre travaillent à la brigade sanitaire
27 collaborateurs de la CPAM de l'Indre travaillent à la brigade sanitaire © Radio France - Elodie Rabelle

"Protéger, tester et isoler". Ce sont les trois piliers de la stratégie de déconfinement mise en place le 11 mai. Pour jouer ce rôle, des brigades sanitaires sont chargées de retracer les chaînes de contamination au coronavirus. On les appelle les "Plateformes Contact Tracing". Il y en a une dans chaque département au sein des Caisses primaires d'assurance maladie. Dans l'Indre, elle est opérationnelle depuis la mi-mai.

27 collaborateurs forment la Plateforme Contact Tracing 

Avec l'aide des médecins, ils sont chargés de retrouver les cas contacts, Sébastien Cabon pilote cette brigade. "Les médecins traitants ou les laboratoires nous transmettent le nom de la personne testée positive, nous avons ensuite les outils pour la contacter et ainsi enquêter sur qui il aurait pu contaminer". 

Une fois le patient zéro identifié, il faut faire vite pour retrouver et alerter tous les cas contacts. "Nous avons quatre heures pour contacter le patient positif au coronavirus, 24 heures pour appeler les cas contacts", précise Charlotte Ouvry, téléconseillère sur la Plateforme Contact Tracing. 

Le temps passe, le virus circule de plus en plus vite

La brigade sanitaire est active 7j/7 de 8h30 à 19h, un appel dure en moyenne 20 minutes, "au plus fort, je peux passer jusqu'à 73 appels en une journée, en moyenne je traite 20 à 30 cas tous les jours", raconte Charlotte Ouvry.

Les informations sur les malades sont enregistrées sur Amelipro, ce qui garantit le secret médical.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess