Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : lancement d'une unité mobile de vaccination dans le Territoire de Belfort ce lundi 1er février

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le Département du Territoire de Belfort met en place une unité mobile de vaccination contre le coronavirus pour toucher les populations à risques les plus isolées. Cette campagne débute ce lundi 1er février à Châtenois-les-Forges.

Dans le Territoire de Belfort, 4.100 personnes ont reçu une première injection
Dans le Territoire de Belfort, 4.100 personnes ont reçu une première injection © Maxppp - Michael DESPREZ

Pour vacciner les populations isolées, qui ne peuvent pas forcément se déplacer, le Département du Territoire de Belfort met en place une unité de vaccination mobile. L'idée c'est que chaque personne puisse se faire vacciner à moins de 5 km de chez elle. Onze communes ont été identifiées dans le département.

Les premières vaccinations commencent à Châtenois-les-Forges, le 1er et le 2 février, puis à Rougemont-le-Château, les 3 et 4 et à Fontaine les 5 et 6 février. Les habitants des alentours ont reçu un flyer dans leurs boites aux lettres avec un numéro à appeler pour prendre rendez-vous. 

"Toucher des populations qui ne seraient pas allées se faire vacciner"

330 doses de vaccin ont été réservées pour ces vaccinations, à raison de 60 par jour. Il s'agit en majorité des vaccins Moderna qui arrivent dans la région, 600 sont attribués en particulier au Nord Franche-Comté dont, 300 au Territoire de Belfort. 

Les vaccins seront transportés depuis le Gymnase du Phare à Belfort. Sur place ils seront administrés par un médecin et une infirmière. Les services du département seront aussi présents. Chaque centre de vaccination est sous la responsabilité d'un sapeur-pompier.

Le but c'est d'amplifier la campagne de vaccination "et de l'étendre à des populations qui sont plus retirées et qui ne seraient pas venues dans les centres classiques", explique Florian Bouquet. La prise de rendez-vous sur des plateformes comme Doctolib, "c'est extrêmement compliqué" pour certains, justifie-t-il. 

Les personnes handicapées qui sont accompagnées par des auxiliaires de vie peuvent demander à ces dernières de les amener jusqu'au centre de vaccination mobile. L'heure de travail supplémentaire sera prise en charge par le Conseil départemental

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

40% des personnes à risques et des professionnels de santé vaccinés d'ici une semaine

Le préfet du Territoire de Belfort, Jean-Marie Girier annonce que 30% des personnes ciblées par la campagne de vaccination ont reçu une première injection dans le département. Au total, après trois semaines de vaccination 4.100 personnes ont été vaccinées, sur environ 16.600. Dans le détail, cela correspond à 1.100 résidents d'Ehpad, 1.700 professionnels de santé, et 1.300 personnes âgées de plus de 75 ans. Nous étions à 5.100 primo injections réalisées le 29 janvier. 

Du 25, au 30 janvier, 2.000 rendez-vous ont été donnés, ce qui permettra d'atteindre 40% de la cible, selon le préfet. Pour le moment, la prise de rendez-vous est bloquée dans les centres de vaccination de Grandvillars, Giromagny, Trévenans et Belfort. "Nous ouvrons les rendez-vous quand nous avons de la visibilité sur les doses", précise-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess