Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : dans cet escape-game de Rouen, on nettoie les salles de fond en comble

Comment les escape-game gèrent-ils la crise du Covid-19 ? Ils sont désormais obligés d'astiquer leurs salles de jeux pour éviter tout risque de contaminations. Les clients sont également moins au rendez-vous. La faute à la psychose ? C'est plus compliqué que cela pour l'escape-game Get Out à Rouen.

Alice Hérault et Elie Vépierre, gérants de l'escape-game Get Out
Alice Hérault et Elie Vépierre, gérants de l'escape-game Get Out © Radio France - Flavien Groyer

Les Escape Game essaiment un peu partout en France depuis quelques années. Ce sont ces fameux jeux grandeur nature duquel les joueurs doivent s'échapper en une heure grâce à des énigmes. Ces établissements ont subi et subissent encore la crise sanitaire. Les gérants sont désormais obligés de s'imposer un protocole sanitaire strict. Exemple à Rouen à l'Escape Game Get Out. 

Une charte "Jouons en confiance" pour rassurer les clients

Entre 30 minutes et une heure, c'est le temps que s'impose désormais les gérants de l'Escape Game Get Out pour astiquer toutes les salles de jeu. A l'intérieur les clients fouillent, touchent, manipulent les objets. C'est certain, ce n'est pas très Covid-compatible. Il faut donc s'armer de patience comme l'explique Alice Hérault, une des patronnes : "On a décidé de tout nettoyer après chaque passage donc on a élargi nos horaires. On a toujours nettoyer nos salles mais là ça n'a rien avoir. Il faut nettoyer chaque élément. On a plastifié des papiers pour pouvoir les laver" explique-t-elle. Il a fallu aussi faire le ménage dans les décors superflus et difficiles à nettoyer

Les gérants ont également signé la charte "Jouons en confiance" comme 384 enseignes en France. Cette signature s'est imposée "comme une évidence" assure Elie Vépierre, un autre associé. "Elle a été rédigée comme un guide de bonnes pratiques entre tous les gérants d'Escape Game afin que les gens puissent se sentir en confiance et ait envie de revenir jouer". 

La charte "Jouons en confiance" expliquée par Elie Vépierre

Les clients n'ont pas vraiment le cœur à jouer

Les clients ne sont pas au rendez vous en cet été 2020. La faute à la psychose ? Alice Hérault n'est pas si sûre que cela : "Est-ce que c'est vraiment lié au coronavirus ? Est-ce que c'est lié aux mesures sanitaires ? Je n'en suis pas convaincue. L'été n'est, de toute façon, pas la saison de l'escape-game. Et nous aurons sûrement la réponse au mois de septembre après la rentrée". 

Dans cet Escape Game, les réservations ont diminué de moitié. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess