Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid 19 dans les Deux-Sèvres : "Ravie d'être vaccinée avant la reprise des cours", souffle une enseignante

-
Par , France Bleu Poitou

Un centre de vaccination dédié aux nouveaux personnels prioritaires - membres de l'éducation nationale ou forces de l'ordre notamment - a ouvert ce samedi 17 avril à Parthenay dans les Deux Sèvres. Un moyen d’accélérer le rythme alors que la situation épidémique inquiète particulièrement.

Vaccination d'une enseignante dans les Deux- Sèvres à Parthenay
Vaccination d'une enseignante dans les Deux- Sèvres à Parthenay © Radio France - Manon Derdevet

La vaccination contre le Covid-19 ouverte à tous les plus de 55 ans depuis ce lundi 12 avril la liste des personnes prioritaires s'allongent. Ce samedi 17 avril, des créneaux prioritaires sont réservés pour de nouvelles professions : les personnels de l'éducation national, les assistantes maternelles ou encore les forces de l'ordre. Dans les Deux-Sèvres, un centre de vaccination géré par les pompiers à ouvert à Parthenay à la salle des sports Léo Lagrage. 135 doses d'AstraZeneca étaient réservées. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A l'école je me sens quand même exposée - Patricia, enseignante

Certains enseignants ont sauté sur l'occasion. "Je suis ravie d'être vaccinée avant la reprise des cours", s'exclame Patricia 57 ans. "A l'école je me sens quand même exposée avec les enfants qui ne sont pas masqués et c'est difficile de maintenir les gestes barrières avec des petits", poursuit-elle.

"On attendait ce moment", explique de son côté Bernadette 61 ans, institutrice en grande section et en CP à Chiché. Elle n'a pas hésité une seule seconde avant de venir. "A l'école avant les vacances depuis quelques semaines on a eu des cas et des cas contacts, tout cela est compliqué. Je me suis dit que je devais y aller, faut se lancer ! "

L'entrée du centre de vaccination de Parthenay avec des créneaux réservés aux personnels prioritaires
L'entrée du centre de vaccination de Parthenay avec des créneaux réservés aux personnels prioritaires © Radio France - Manon Derdevet

Plus de 21% des Deux-Sévriens vaccinés avec au moins une dose

Une nouvelle étape dans la campagne de vaccination très bien accueillie car les Deux-Sèvres est un département très durement touché par l'épidémie.

Pour Emmanuel Aubry, le préfet des Deux-Sèvres, ce centre est un pas de plus dans la vaccination du plus grand nombre dans le département. "Plus de 21% de la population deux-sévrienne a été vaccinée avec au moins une dose. Cela représente plus de 108 000 doses administrées", explique-t-il. Au sujet de ce centre de Parthenay, il assure que le département "a reçu un certain nombre de doses supplémentaires." 

Un peu plus de 1000 membres de l'éducation nationale sont concernés par cette vaccination. "Nous aurons les doses suffisantes pour les vacciner", selon Emmanuel Aubry.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La pression hospitalière très forte dans le département

Selon Gaelle Le Gargasson, directrice adjointe à l'ARS pour les Deux-Sèvres, "la tension est assez importante" en ce qui concerne les hospitalisations. "Nous avons à ce jour, 80 hospitalisations dont 15 réanimations Covid sur le CH de Niort", explique-t-elle.

On n'a jamais eu un nombre de patients aussi élevé en réanimation - Gaelle Le Gargasson, directrice adjointe à l'ARS pour les Deux-Sèvres

Une situation alarmante, "on n'a jamais eu un nombre de patients aussi élevé en réanimation." Le taux d'incidence lui aussi explose, "il est de 300, il n'a jamais été aussi élevé depuis fin octobre 2020. Le variant britannique représente 75% des cas positifs." Elle insiste aussi sur le fait que des formes plus sévères sont observées chez des patients plus jeunes. 

Covid-19 : le calendrier vaccinal simplifié
Covid-19 : le calendrier vaccinal simplifié © Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess