Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : des chiffres encourageants dans la Drôme et en Ardèche, à l'heure d'un déconfinement progressif

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Alors qu'Emmanuel Macron s'exprimera mardi à 20h pour expliquer les différentes étapes du déconfinement, certains marqueurs sont encourageants en Drôme-Ardèche.

Illustration
Illustration © Radio France - Richard Vivion

Plusieurs indicateurs baissent et donnent de l'espoir dans nos départements. Les courbes commencent à fléchir depuis le milieu du mois, moment du pic de l'épidémie de cet automne. 

Des indicateurs qui baissent 

À commencer par le taux d'incidence, le nombre de nouveaux cas sur une semaine par tranche de 100.000 habitants. Dans la Drôme, ce taux à diminué de plus de moitié : on passe de 661 au début du mois à 236 la semaine dernière. Ce qui veut dire que désormais un peu plus de deux personnes sont malades du Covid-19 pour 1.000 habitants.

En Ardèche, la baisse est tout aussi flagrante : on passe de 591 cas à 245, une baisse de 346 cas. Il faut cependant rester prudent, car les taux restent élevés en valeur absolue. Au début du mois d'octobre, on espérait ne surtout pas dépasser les 50 cas pour 100.000 habitants.

Mais ce qui est encourageant, c'est aussi le fameux R, le nombre de personnes qu'un malade du Covid-19 peut contaminer. À la rentrée, il était de 1,5. Désormais, il est à 0,6 dans nos deux départements. On estime que quand ce chiffre passe en dessous de 1, cela veut dire que l'épidémie est en train de reculer

Des chiffres plus élevés qu'au printemps dernier

Il y a également moins de malades à l'hôpital. Dans la Drôme, les hospitalisations ont baissé d'une centaine depuis le 15 novembre : elles passent de 426 à 319 ce week-end. En Ardèche, la baisse est moins spectaculaire : 41 hospitalisations en moins depuis le milieu du mois, on est passé de 258 à 217 hospitalisations.

Une tendance à la baisse, mais des chiffres qui restent plus élevés qu'au pic du printemps : 260 personnes hospitalisées dans la Drôme en avril, et 156 en Ardèche en mai. Le nombre de personne en réanimation est également en baisse, mais les chiffres restent bien au-dessus qu'au moment du déconfinement. 

Il y avait 12 personnes en réanimation dans la Drôme le 11 mai. Ce week-end, il y en avait encore 54. Dans l'Ardèche, on passe de 7 en mai, à 16 ce week-end. Le taux d'occupation des lits de réanimation reste élevé : 141% en Auvergne Rhône-Alpes, qui reste la région la plus touchée de France

Choix de la station

À venir dansDanssecondess