Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la campagne de vaccination à Dijon dès le 27 décembre

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu Besançon

C'est à Dijon qu'auront lieu les toutes premières injections du vaccin contre la Covid-19. Selon nos informations, c'est le centre de gériatrie du CHU à Champmaillot où la campagne de vaccination sera lancée. Deux autres sites en France ont été sélectionnés par le ministère de la Santé.

L'Ehpad du site de Champmaillot à Dijon proposera les premières vaccinations dès le dimanche 27 décembre. C'est l'un des 3 premiers sites en France
L'Ehpad du site de Champmaillot à Dijon proposera les premières vaccinations dès le dimanche 27 décembre. C'est l'un des 3 premiers sites en France © Radio France - Olivier Estran

On savait déjà que la Bourgogne Franche Comté faisait partie des trois endroits retenus par le gouvernement pour lancer la campagne de vaccination contre la Covid-19. Elle débute dès ce dimanche 27 décembre après le feu vert donné cette semaine par l'Agence Européenne du Médicament.  

L'hôpital René Muret de Sevran en région parisienne, fait également des sites retenus par le ministère. On sait ce mercredi que c'est le centre gériatrique du CHU de Dijon qui a été choisi. Ce service Ehpad du CHU est installé sur le site de Champmaillot. Il propose une centaine de places.

Les familles ont commencé à être informées. C'est maintenant aux résidents de dire s'ils souhaitent être vaccinés. Roger 87 ans est venu rendre visite à sa femme qui a le même âge, et c'est évidemment le premier sujet de conversation entre eux "J'ai demandé à ce qu'elle soit vaccinée. Pour l'instant elle ne le souhaite pas. Elle vient déjà d'avoir le vaccin contre la grippe. J'espère qu'ils vont arriver à la convaincre, car quand on est faible, on est plus sujet au virus."    

Roger aimerait convaincre son épouse

La prudente discrétion des autorités sanitaires en Côte-d'Or

Pour l'instant, ni l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté, ni le CHU de Dijon ne confirment, ni n'infirment ce choix du gouvernement. Selon nos informations, l'établissement a pourtant reçu très récemment un congélateur permettant de conserver des médicaments à -80°C, comme le nécessite le vaccin élaboré par Pfizer-BioNTech autorisé par les instances de santé européennes. 

Cette semaine, le patron d'Interpol a lancé un appel à la plus extrême des vigilances. Il s'attend à une "criminalité dramatique" à l'occasion de ces vaccins sur notre territoire. Ceci, explique sans doute cela. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess