Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 en Loire-Atlantique et Vendée : l'épidémie gagne du terrain

-
Par , France Bleu Loire Océan

La situation continue à être inquiétante, notamment en Pays de la Loire : l'Agence régionale de santé (ARS) a fait le point ce mardi matin. Les indicateurs augmentent de façon importante, et les plus de 65 ans sont particulièrement concernés.

Illustration
Illustration © Radio France - Aurélien Accart

La situation est grave, indique Jean-Jacques Coiplet, directeur général  de l'agence régionale de santé en Pays de la Loire. Il a présenté ce  mardi matin les derniers chiffres. En une semaine, dans la région, le taux d'incidence est passé de 150 à 250,4 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité est de 14,2%.

Ces chiffres sont particulièrement importants en Loire-Atlantique, où le taux d'incidence est de 276 cas pour 100.000 habitants, (334 pour Nantes métropole),  le taux de positivité est de 14,2%. Les chiffres s'envolent aussi en Vendée :  172 et 12,2. Toujours d'après l'ARS, les personnes de plus de 65 ans sont particulièrement concernées par cette évolution. Dans cette tranche d'âge, le taux d'incidence, pour 100.000, est de 224 en Loire Atlantique, de 150 en Vendée, avec un taux de positivité de 15,5 en moyenne. Il y a dans la région 29 clusters en Ehpad.

A ce jour, 535 personnes sont hospitalisées pour Covid dans la région, dont 70 sont en réanimation. C'est quatre de plus qu'il y a une semaine. D'après les responsables, le nombre de lits en établissements est suffisant pour l'instant. C'est pourquoi la région peut jouer la carte de la solidarité, en accueillant des malades d'autres régions, à partir de ce mardi. Huit patients, venant de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont transférés ce jour par avion. Ils sont répartis sur les hôpitaux publics de Nantes, la Roche-sur-Yon, Angers et Le Mans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess