Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

A Grabels Hugo, 7 ans, ne va plus à l'école parce qu'il ne supporte pas le masque

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Hugo, 7 ans ne supporte pas le port du masque. Sa maman a tenté de le faire valoir à l'école de Grabels (Hérault) et affirme que son petit garçon de 7 ans, Hugo,a été radié de l'école. L'inspection dément, c'est un choix de la maman de ne plus envoyer son enfant à l'école.

Le port du masque à l'école reste obligatoire à partir de 6 ans
Le port du masque à l'école reste obligatoire à partir de 6 ans © Maxppp - CHRISTOPHE BARREAU

Hugo est atteint de la maladie coeliaque, une pathologie connue comme étant une forte intolérance au gluten. Il ne parvient pas à garder son masque à l'école, non pas directement en raison de sa pathologie mais parce que cette dernière entraîne à la base chez lui une fragilité psychologique, et que le port du masque lui est tout simplement insupportable.

La maman d'Hugo raconte pourquoi le masque lui est insupportable

Sa maman affirme avoir présenté un certificat médical pour permettre à Hugo de continuer à aller en classe, sans le masque mais il n'aurait pas été accepté par l'inspection d'académie, contrairement à d'autres enfants dans le même cas. Sa maman affirme que Hugo a été provisoirement radié de l'école, tant que le port du masque y sera obligatoire. Diane fait donc l'école à Hugo à la maison, en lien avec son institutrice qui lui fait passer les cours.

"J'en ai marre de voir souffrir les enfants..."

"C'est aux adultes de se préoccuper de l'enfant, et pas le contraire !"

Mais même si depuis quelques jours, le petit garçon se sent soulagé, ses copains lui manquent. Et sa maman a beaucoup de mal à comprendre comment on peut d'un côté, interdire à un enfant de venir à l'école, et de l'autre, comme ces jeudis et vendredis, demander aux enfants de ne pas venir en classe pour "sauver les fêtes de fin d'année".

"Hugo a tout le temps chaud, explique Diane Souchon-Hernandez. C'est tout juste si il supporte un manteau, quelque soit le temps... alors le masque ! Un enfant, cela doit jouer, cela doit respirer normalement. Ce ne sont pas aux enfants de prendre soin de l'adulte, mais aux adultes d'être dans la bienveillance. J'en ai marre de voir souffrir les enfants parce que je pense que cette crise les fait souffrir !"

"La maman n'a fourni aucun certificat médical et c'est elle qui a choisi de retirer son enfant de l'école, il n'a pas été radié"

De son côté l'inspection académique de l'Hérault affirme que "_le directeur de l'école Joseph Delteil de Grabels et l'Inspection académique n'ont été destinataires d'_aucun certificat médical de contre-indication avec prescription de ne pas porter le masque pour l'élève en question". Par ailleurs "la direction de l’école a fait preuve d’écoute et de dialogue dans l’application de l'obligation du port du masque : application d'une "semaine de tolérance", plusieurs rappels adressés à la famille. Toutefois, la présence d'un élève sans masque dans l'école était contraire au protocole sanitaire et difficilement justifiable auprès des autres parents".

L'inspection précise aussi que c'est la maman qui  a finalement décidé le 23 novembre de ne pas laisser entrer son fils à l'école. "L'élève n'a pas été exclu, ni radié."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess