Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Vaccins en Savoie et en Haute-Savoie : "Mieux vaut injecter une dose à quelqu'un de 30 ans que de la jeter"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le gouvernement s’en tient à son calendrier vaccinal, pour les plus de 50 ans, ce sera possible seulement à partir du 15 mai. Pourtant, sur le terrain, dans les centres de vaccination de Savoie et de Haute-Savoie, il y a des doses en trop. Pour ne pas gâcher, certains font preuve de souplesse.

Pour éviter le gaspillage de doses, les centres de vaccination font preuve de souplesse en fin de journée et vaccinent même ceux qui n'ont pas l'âge requis.
Pour éviter le gaspillage de doses, les centres de vaccination font preuve de souplesse en fin de journée et vaccinent même ceux qui n'ont pas l'âge requis. © Radio France - Boris Compain

"Pas une seule dose gâchée depuis le début de la campagne de vaccination, et ça ne va pas commencer aujourd'hui." Au centre de vaccination d'Aix-les-Bains en Savoie, le docteure Catherine Hernandez, coordinatrice du centre, est fière de son bilan. Aucune perte en trois mois, c'est une question de bon sens : "Il est évident que si, un quart d'heure avant la fermeture du centre, il nous reste deux doses et qu'on a deux personnes de moins de 55 ans qui attendent, bien sûr que l'on va les vacciner. [...] Il vaut mieux vacciner quelqu'un de 50 ans, ou même de 30 ans, plutôt que de mettre une dose à la poubelle." 

Les vaccinations se font bien sûr sur rendez-vous, et selon les critères définis par les autorités. Mais il s'agit en fait parfois de faire preuve de bon sens, selon les équipes mobilisées sur le terrain, pour ne pas gâcher des doses.

"Dire qu'il n'y en a pas qui ont été vaccinés et qui n'avaient pas l'âge, ce serait un gros mensonge." - Docteure Catherine Hernandez, coordinatrice du centre de vaccination d'Aix-les-Bains

Avec environ 400 personnes vaccinées chaque jour, il y a forcément des désistements et il faut donc faire preuve de souplesse, même si ce sont des exceptions rappelle Catherine Hernandez : "On a une liste d'attente avec des personnes éligibles, qui ont l'âge d'être vaccinées. On prend parfois un peu d'avance c'est vrai, mais c'est une histoire de trois jours. Dans l'ensemble, on essaye de s'en tenir aux paliers fixés par le gouvernement." 

Hors critères mais vaccinés 

À Annecy, au centre de vaccination de Cap Périaz qui réalise plus de 700 vaccinations par jour pour les plus de 60 ans, là aussi l’objectif est de ne jeter aucune dose. Tous les soirs, plusieurs personnes hors critères sont vaccinées. "On privilégie les plus âgés, explique l’une des responsables de la structure, Brigitte Violet. Mais plus on avance dans le temps et plus on des moins de 50 ans qui viennent tenter leur chance." C’est le cas de Candice, 45 ans. Mercredi soir, cette mère de famille a pu bénéficier d’une dose non utilisée. Un véritable soulagement pour elle. "Parce que j’ai des enfants et que je souhaitais être protégée." 

📻 REPORTAGE - Hors critères, tous les soirs ils attendent une première dose de vaccin au centre de vaccination de Cap Périaz à Annecy.

Le centre de vaccination de Cap Périaz à Annecy (Haute-Savoie).
Le centre de vaccination de Cap Périaz à Annecy (Haute-Savoie). © Radio France - Richard Vivion
Choix de la station

À venir dansDanssecondess