Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : l'ADPA appelle à "retrouver une vie plus souple dans les Ehpad pour les résidents vaccinés"

-
Par , France Bleu Paris

Le président de l'association des directeurs au service des personnes âgés, Pascal Champvert, demande au gouvernement de définir de mesures moins strictes "le plus vite possible" pour les résidents d'Ehpad ayant reçu les deux doses du vaccin contre le Covid-19.

Dans plusieurs Ehpad, une vitre sépare les résidents de leurs proches lors des visites.
Dans plusieurs Ehpad, une vitre sépare les résidents de leurs proches lors des visites. © Maxppp - Laurent Mami

Le 27 décembre 2020, Mauricette devenait la première personne à recevoir la première dose du vaccin à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Quasiment deux mois plus tard, où en est-on de la vaccination contre le Covid-19 dans les Ehpad ? Les derniers chiffres officiels montrent que les trois quarts des résidents éligibles à l'injection ont reçu leur première dose. Un tiers a reçu la seconde. 

"C'est un petit mieux en Île-de-France", assure Pascal Champvert sur France Bleu Paris, ce mercredi 24 février. Le président de l'association des directeurs au service des personnes âgées (ADPA) et directeur d'un établissement à Saint-Maur-des-Fossés, estime "qu'en fin de semaine, la grande majorité des résidents auront reçu leur deux doses, car les choses avancent très vite." 

Il faut permettre que les résidents puissent sortir beaucoup plus rapidement et simplement, qu'ils puissent aussi accueillir leur famille dans leur logement ou dans leur chambre très vite

De là à espérer la fin des mesures restrictives pour les visites, entrées et sorties dans les établissements ? Pascal Champvert en fait la demande. "Il faut que ça se fasse très rapidement. Il faut permettre que les résidents puissent sortir beaucoup plus rapidement et simplement, qu'ils puissent aussi accueillir leur famille dans leur logement ou dans leur chambre très vite. Car aujourd'hui, on peut visiter son parent en établissement dans une pièce dédiée. Ce qui pose pas mal de problèmes parce qu'il n'y a pas vraiment d'intimité, quand il y a des gens qui entendent mal, on doit parler fort." 

Le directeur de l'ADPA estime qu'à leur âge, "les années, les semaines, les jours comptent quadruples pour les résidents", d'où la nécessité de vite lâcher la bride, selon lui, sans même attendre que les visiteurs, eux, soient vaccinés. "Quand on a 80 ans, le temps est beaucoup plus précieux. Il faut donc retrouver une vie beaucoup plus souple dans les Ehpad pour les résidents vaccinés. C'est vrai que pour aller dans la chambre ou dans le logement du résident, l'idéal serait que les visiteurs soient vaccinés. Mais aujourd'hui, il y a peu de Français vaccinés du fait du manque de doses. On peut peut-être, à la place, demander à ce qu'il y ait un test PCR de moins de 48 heures pour assouplir les choses." 

Pascal Champvert milite aussi pour que les résidents puissent sortir et aller dans leur famille plus facilement. "Ils ont toujours pu le faire mais on leur demandait ensuite de s'isoler pendant sept jours dans leur chambre. Mais dés lors qu'ils sont vaccinés, il faut cette obligation n'ait plus lieu." Pour l'instant, le gouvernement n'a pas prévu de s'exprimer sur un assouplissement des mesures dans les Ehpad.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess