Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : l'épidémie s'aggrave en Berry

-
Par , France Bleu Berry

Comme chaque jour, l'Agence régionale de santé Centre-Val de Loire publie les chiffres des dernières 24 heures. Dans l'Indre, tous les indicateurs sont au rouge.

Le taux d'incidence est en très forte hausse en Berry
Le taux d'incidence est en très forte hausse en Berry © Radio France - Emmanuel Claverie

Depuis quelques jours, les bilans publiés par l'Agence régionale de santé Centre-Val de Loire se suivent et s'aggravent. Ces dernières 24 heures, sept personnes sont mortes de la Covid-19 en Berry. 167 malades sont hospitalisées à cause de cette infection dont 14 en soins intensifs. C'est une personne de plus qu'hier en réanimation. Et si l'épidémie semble légèrement marquer le pas dans le Cher, elle s'accélère dans l'Indre. Ce département totalise cinq malades de plus hospitalisés et quatre des victimes berrichonnes

Taux d'incidence dans le rouge

Autre indicateur dans le rouge, le taux d'incidence. Il mesure le nombre de personnes testées positives pour 100.000 habitants. Il est désormais de 245 dans l'Indre - contre 236,7 en début de semaine - et de 223,7 dans le Cher - contre 215,6 au dernier relevé. 

Le directeur de l'ARS, Laurent Habert, invité de France Bleu Berry ce vendredi matin, confirme la présence de cas de variants britanniques dans la Région, 13 confirmés et de nombreuses suspicions. "Il y en aura de plus en plus, prévient-il, les épidémiologistes nous disent que d'ici un mois, un mois et demi, ce sera la forme prévalente sur le territoire national. Sa particularité, c'est d'être extrêmement contagieux. Cela doit nous inciter à appliquer les gestes barrière".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess