Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : l'inquiétude des hôpitaux de l'Yonne pour le mois de janvier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre

Alors que la fédération hospitalière de France craint déjà l'arrivée d'une troisième vague en janvier, dans l'Yonne, c'est surtout la suite de la deuxième qui est attendue. Chez nous le taux d'incidence reste près de deux fois supérieur à la moyenne nationale.

Fin décembre 2020, l'unité COVID de l'hôpital de Sens est maintenue à quinze lits mais pourrait doubler sa capacité en cas de besoin
Fin décembre 2020, l'unité COVID de l'hôpital de Sens est maintenue à quinze lits mais pourrait doubler sa capacité en cas de besoin © Radio France - Renaud Candelier

Noël n'est pas encore passé que les soignants ont tous le regard tourné vers le mois de janvier. Un regard marqué par la crainte d'une reprise épidémique ou même d'un maintien des contaminations élevées enregistrées actuellement dans l'Yonne. 

Des personnels de l'unité Covid-19 qui ont besoin de repos

Dans l'unité COVID de l’hôpital de Sens, malgré une quinzaine de patients présents, l'heure est au répit explique la cheffe de service Aline Creuwels : "il y a une priorisation pour le personnel de l'unité Covid-19 pour pouvoir prendre cinq jours d'affilée pendant les congés de fin d'année. On a des équipes paramédicales qui sont sur le pont depuis février 2020, qui ont pris très peu de repos. Donc là, on a du personnel qui est fatigué physiquement et psychiquement."

"J'espère que les Icaunais vont faire ce qu'i faut pour les fêtes et qu'on n'aura pas des lendemain qui déchantent - Dr. Aline Creuwels, chef de service à l'hôpital de Sens

Se préparer à un nouvel afflux massif

Cette médecin reconnaît elle aussi mal dormir, penser tout le temps à son travail et se projeter déjà sur la suite : "personne ne sait ce que va donner le mois de janvier. En tout cas, on se tient prêts pour pouvoir assumer un nouvel afflux massif de malades, si la situation se présente."

Deux hypothèses pour janvier, mais pas de baisse

Même anticipation à l'hôpital d'Auxerre, où la directrice adjointe Séréna Relland ne table pas sur une baisse des admissions pour Covid-19 au mois de janvier : "on envisage deux scénarii où on aura une nouvelle vague épidémique avec un niveau d'hospitalisation encore plus élevé que celui qu'on connait ou alors, on serait sur un plateau épidémique comme depuis une quarantaine de jours, à un niveau élevé comme actuellement." Pour ces responsables hospitalières, notre attitude pendant les fêtes sera déterminante sur l'épidémie.

Inquiétude pour le mois de janvier dans les hôpitaux de l'Yonne - Reportage de Renaud Candelier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess