Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'Université de Lorraine dépiste ses étudiants

Pour éviter la propagation du virus, l'Université de Lorraine et l'ARS ont débuté ce lundi une deuxième campagne de dépistages des étudiants avant les retours en famille pour les vacances de la Toussaint. Les tests pratiqués sont des tests rapides antigéniques. Résultats en 15 minutes.

Campagne de dépistage sur les campus de l'université de Lorraine
Campagne de dépistage sur les campus de l'université de Lorraine © Radio France - Mohand Chibani

Une campagne de dépistage de la Covid a démarré à l'université de Lorraine lundi 19 octobre grâce à des tests antigéniques. Des tests plus rapides que les tests classiques RT-PCR avec un écouvillon dans les narines. Les étudiants et personnels de l'université auront un résultat en 15 à 20 minutes seulement.

Une réponse en quinze minutes

C'est dans une grande salle au rez-de-chaussée du bâtiment de la faculté de lettres que des infirmiers du SDIS 54 et des bénévoles de la protection civile ont dressé leurs stands pour accueillir les étudiants désireux de se faire dépister. Il n'y a pas de file d'attente et les résultats du test sont communiqués au bout de quinze minutes. 

"Ce sont des tests antigéniques, très rapides à réaliser" explique le commandant Lionel Robert, du service d'incendie et de secours de Meurthe et Moselle. "On enfonce un écouvillon dans le nez, qui sera ensuite plongé dans un réactif. Ensuite par capilarité, le liquide va monter. C'est comme un test de grossesse, lorsqu'il affiche une barre, c'est négatif, deux barres, c'est positif. Dans ce dernier cas, l'étudiant est invité dans une autre salle pour réaliser cette fois un test PCR afin de confirmer ou pas la positivité du test".

Une stratégie de dépistage globale des étudiants avant le retour dans les familles
Une stratégie de dépistage globale des étudiants avant le retour dans les familles © Radio France - Mohand Chibani

Retour en famille pour la Toussaint

Les dernières statistiques montrent que le nombre de cas chez les jeunes de 20 à 29 ans ne cesse d'augmenter. Les étudiants en font partie et le retour dans les familles à partir de vendredi prochain inquiète les autorités sanitaires. C'est pourquoi, l'Agence régionale de santé a mobilisé des professionnels en grand nombre sur les campus. "Il s'agit non seulement d'effectuer les tests mais aussi de sensibiliser les étudiants à la Covid et aux gestes barrières" rappelle Clément, infirmier libéral venu prêter main forte sur le campus.

Ces tests, gratuits et sans ordonnance sont organisés sur l’ensemble du territoire lorrain par le  Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Nancy, le Centre  Hospitalier Régional (CHR) de Metz-Thionville ou des laboratoires  privés.

Une barre c'est négatif, deux barres c'est positif
Une barre c'est négatif, deux barres c'est positif © Radio France - Mohand Chibani
Lieux et horaires des prochaines campagnes de test
Lieux et horaires des prochaines campagnes de test - Université de Lorraine
Choix de la station

À venir dansDanssecondess