Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : La CPAM d'Indre-et-Loire contacte les plus de 75 ans pour la vaccination

-
Par , France Bleu Touraine

Alors que la campagne vaccinale contre le Covid-19 s'est ouverte cette semaine aux plus de 55 ans, il y a encore beaucoup de personnes âgées de plus de 75 ans qui ne sont pas vaccinées. Depuis le 6 avril, la CPAM d'Indre-et-Loire se charge de les appeler pour leur proposer des créneaux.

Vanessa, l'une des opératrices de la CPAM, peut passer jusqu'à une centaine d'appels par jour.
Vanessa, l'une des opératrices de la CPAM, peut passer jusqu'à une centaine d'appels par jour. © Radio France - Adrien Bossard

Entre celles qui ne se sont pas manifestées volontairement, celles qui ne maîtrisent pas tous internet ou celles qui se sont vite lassées des lignes téléphoniques saturées, un peu plus de 12.000 personnes de plus de 75 ans ne sont toujours pas vaccinées en Indre-et-Loire. Depuis le 6 avril, la CPAM du département, comme partout en France, tente de les contacter pour leur proposer des créneaux dédiés.

Dans le détail, plus de 7.000 assurés ont reçu un SMS, les invitant à contacter la plateforme du gouvernement pour prendre rendez-vous pour les deux injections, et 5.000 restent à appeler. Tous les jours de la semaine, une dizaine de téléopérateurs sont spécifiquement dédiés à cette tâche.  

12% d'appels aboutissent à un rendez-vous

Mais entre les refus nets et catégoriques dans trois cas sur 10 ou les coups de fil qui terminent sur répondeur, la tâche n'est pas si facile. Seuls 12% des appels aboutissent à une prise de rendez-vous dans l'un des neuf centres de vaccination que compte la Touraine. "Les agents sont uniquement là pour proposer des créneaux, rien d'autre, assure Stéphanie Faillie, la directrice adjointe de la CPAM d'Indre-et-Loire. On n'est pas dans un dispositif d'incitation, il peut y avoir une sensibilisation mais on n'est pas là pour forcer la main des gens." L'objectif est simplement que tout le monde puisse être prévenu pour qu'il soit libre de son choix.

Si cela permet de rehausser le taux de couverture vaccinale des plus de 75 ans sur le département, on reste loin des 80% souhaités par le gouvernement sur cette tranche d'âge. En Indre-et-Loire, 57,3% des plus de 75 ans ont reçu une première dose du vaccin et 25,6% la seconde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess