Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : la France peut-elle échapper au variant indien ?

-
Par , France Bleu
France

Mardi, le ministre de la Santé a affirmé "qu'aucun cas de variant indien n'a été identifié" en France métropolitaine. Mais jusqu'à quand ? Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, il a été détecté dans au moins 17 pays. Les épidémiologistes redoutent son arrivée.

Un laboratoire où on séquence le génome du virus.
Un laboratoire où on séquence le génome du virus. © Maxppp - Joël Philippon

En déplacement mardi à l'Agence Régionale de Santé d’Île-de-France, Olivier Véran a fait le point sur la situation sanitaire en France, et notamment sur le variant dit indien du coronavirus, qui inquiète un peu partout dans le monde. C'est ce variant qui est soupçonné d'avoir plongé l'Inde dans une crise sanitaire majeure. 

Selon Olivier Véran, "aucun cas de variant indien n'a été identifié à ce jour en France métropolitaine". Le ministre de la Santé, qui précise qu'une attention toute particulière est porté à ce variant. 

Détecté dans au moins 17 pays selon l'OMS

Ce variant en tout cas, a déjà été repéré chez des pays voisins : il a été détecté dans plusieurs pays européens, dans plus de 1.200 séquençages du génome, notamment la Belgique, la Suisse, la Grèce ou encore l'Italie selon l'Organisation Mondiale de la Santé. L'OMS estime ce mardi qu'il a été détecté "dans au moins 17 pays". 

Aucun signe donc pour le moment en France, même si des étudiants indiens sont passés par la France, et l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Des étudiants testés positifs au nouveau variant et immédiatement placés en quarantaine. 

Comment traquer le variant indien ? 

Pour le moment, les autorités sanitaires françaises sont donc plutôt rassurantes, la situation reste sous contrôle. Et surtout, il existe des moyens de repérer ce variant, comme le sud-africain, le brésilien ou encore le britannique, via deux méthodes complémentaires. 

La première consiste à utiliser le criblage des tests PCR, la seconde se fait via le séquençage du génome : une technique qui permet d'établir le génome complet d'un prélèvement. C'est ce qu'on appelle "cartographier le virus". "Nous en faisons plus de 5.000 par semaine, bientôt ce sera 8.000 par semaine", a expliqué Olivier Véran. C'est ainsi que les autorités sanitaires peuvent déterminer si tel ou tel variant prend de plus en plus de place, comme le sud-africain par exemple, qui représente depuis une semaine 10% des diagnostics, notamment en région parisienne, dans la petite couronne. 

Pour l'instant, l'Organisation Mondiale de la Santé a classé le variant indien comme "variant d'intérêt", et non pas comme "variant préoccupant", comme le britannique, le brésilien ou le sud-africain. Une catégorisation suivie par les autorités sanitaires françaises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess