Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : la vaccination au plus près des habitants des Alpes-Maritimes cet été

Par

La préfecture des Alpes-Maritimes veut redynamiser la campagne vaccinale contre le coronavirus. Actuellement, 37% des Azuréens ont reçu deux doses de vaccin.

Depuis ce matin, les pompiers vaccinent SANS RDV au centre commercial Cap 3000. Depuis ce matin, les pompiers vaccinent SANS RDV au centre commercial Cap 3000.
Depuis ce matin, les pompiers vaccinent SANS RDV au centre commercial Cap 3000. © Radio France - Luc Chemla

Alors que le taux d'incidence du virus est très bas en ce moment dans les Alpes-Maritimes, avec 15 cas pour 100.000 habitants. La préfecture, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le professeur Michel Carlès, infectiologue au CHU de Nice ont tenu une conférence de presse ce mercredi matin pour rappeler que la vaccination est indispensable pour lutter dans la durée contre l'épidémie de Covid. Il ne faut pas attendre le mois de septembre pour se faire vacciner insiste le directeur de cabinet du préfet, Benoit Huber.

Publicité
Logo France Bleu

Le nombre de vaccination au ralenti

Actuellement 37% des habitants des Alpes-Maritimes ont reçu les deux doses de vaccin. Le nombre de premières injections est en baisse regrette la préfecture. La semaine dernière, plus de 50.000 injections ont été faites dans notre département alors que les livraisons de vaccin avoisinent entre 50.000 et 70.000 doses par semaine. Il y a du stock et tous les vaccins ne sont donc pas utilisés explique Benoit Huber.

Se faire vacciner pendant les soldes

Dans les quartiers populaires, et chez les personnes vulnérables, le taux de vaccination est encore trop faible soulignent les autorités. C'est pourquoi cet été, des opérations de vaccination sont programmées dans certains quartiers. 

Depuis ce mercredi, les pompiers des Alpes-Maritimes vaccinent aussi sans rendez-vous tous les clients du centre commercial de Cap 3000 à Saint-Laurent-du-Var. Chaque jour, de 10h à 20h, deux infirmiers sapeurs-pompiers et deux bénévoles accueillent les candidats à la vaccination. 

Des médiateurs anti-Covid vont aussi aller cet été dans les festivals pour inciter les spectateurs à aller se faire vacciner.

"Ne pas attendre septembre pour se faire vacciner."

Il n'y a plus de délais d'attente pour prendre rendez-vous, il n'y a plus de saturation insiste la préfecture. Pour le professeur Michel Carlès, infectiologue au CHU de Nice, il n'y a pas de doute à avoir. Il ne faut pas attendre pour aller se faire vacciner. "Les gens se plaignent des mesures restrictives face au Covid mais ils refusent de se faire vacciner" s'étonne le professeur.  L'infectiologue niçois ajoute que "3 milliards de doses ont été injectées dans le monde, s'il y avait des problèmes, on le saurait".

Le variant delta présent dans les Alpes-Maritimes

L'Agence régionale de santé explique qu'elle n'a pas de données précises sur le nombre de contaminations au variant delta dans notre département. Au niveau régional, 23% des tests révèlent la présence du variant delta. Il y a notamment eu un cluster à Antibes dans une école de danse . Une vingtaine de cas ont été détectés. 

Si l'épidémie venait à s'emballer, la préfecture des Alpes-Maritimes pourrait prendre de nouvelles mesures restrictives comme dans Les Landes . Les autorités envisagent aussi d'imposer le port du masque dans tous les festivals et évènements estivaux sur la Côte d'Azur.

Les voyageurs étrangers testés 

Avec la reprise progressive des vols internationaux, la préfecture assure que les passagers arrivant des destinations à risque sont testés à leur arrivée. Policiers et gendarmes vérifient aussi qu'ils respectent aussi l'isolement imposé par la France. Depuis le printemps, 1.300 voyageurs ont été soumis à une obligation d'isolement. Plus de 180 verbalisations ont été dressées.

Depuis le début de la crise sanitaire, 1.528 personnes sont mortes du Covid à l'hôpital et un millier de décès ont été recensés dans les Ehpad azuréens.  

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu