Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : le CHU de Clermont-Ferrand opérationnel pour vacciner les professionnels de santé

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les professionnels de santé de plus de 50 ans et/ou présentant des facteurs de risques peuvent se faire vacciner contre la Covid-19. Dans le Puy-de-Dôme, six centres leur sont dédiés, dont le CHU de Clermont-Ferrand. Ce jeudi matin, il a accueilli les premiers candidats à la vaccination.

Le Docteur Arnaud, président du Conseil de l'ordre des médecins du Puy-de-Dôme, se fait vacciner contre la Covid-19
Le Docteur Arnaud, président du Conseil de l'ordre des médecins du Puy-de-Dôme, se fait vacciner contre la Covid-19 © Radio France - Dominique Manent

Cette fois, dans le Puy-de-Dôme, la campagne de vaccination des professionnels de santé de plus de 50 ans et/ou présentant des risques est lancée sur le terrain. Premier établissement concerné, le CHU de Clermont-Ferrand, qui a ouvert trois sites : Gabriel-Montpied, Estaing, et Louise-Michel. Mardi prochain, trois autres centres entreront en service : le dispensaire Emile Roux à Clermont, et les hôpitaux de Thiers et Issoire. 

Le président du Conseil de l'ordre des médecins donne l'exemple

A Gabriel-Montpied, le centre de vaccination fonctionne dans les anciens locaux de l'IRM du CHU qui abrite déjà le centre de dépistage Covid-19. On y trouve un accueil, des bureaux, et des boxes pour pratiquer les injections.

Dés mercredi soir, pour tester le dispositif, le directeur général du CHU s'y est fait vacciner, avec le patron du service des maladies infectieuses, le patron des urgences, ainsi qu'une aide-soignante et un brancardier. 

Le centre de vaccination contre la Covid-19 installé dans les anciens locaux de l''IRM
Le centre de vaccination contre la Covid-19 installé dans les anciens locaux de l''IRM © Radio France - Dominique Manent

Ce jeudi matin, pour la presse, symboliquement, c'est le Docteur Henri Arnaud, président du Conseil de l'ordre des médecins du Puy-de-Dôme, qui se présente à l'entrée avec sa carte vitale. Une fois les formalités administratives remplies, il est reçu dans un bureau pour une consultation médicale, avant de rejoindre un box où une infirmière lui injecte la première dose de vaccin. Le Docteur Arnaud a déboutonné sa chemise et tendu son épaule. Quelques secondes suffisent ... "je n'ai rien senti !" commente le médecin qui devra recevoir une seconde injection dans trois semaines. Henri Arnaud, 72 ans, souhaite montrer l'exemple, d'autant que le Conseil de l'ordre propose un coup de main pour aller vacciner les résidents des EHPAD.

Un carnet de rendez-vous déjà plein

Ce jeudi, une bonne cinquantaine de personnes ont prévu de se faire vacciner à Montpied. Les jours à venir s'annoncent également chargés. Indispensable, la prise de rendez-vous via Doctolib. A Gabriel-Montpied, sont accueillis les agents du CHU de Clermont-Ferrand ainsi que les professionnels de santé de l'extérieur. Les sites de Louise-Michel et Estaing étant réservés aux seuls personnels du CHU. 

Selon Didier Hoeltgen, directeur général du CHU de Clermont-Ferrand, les volontaires sont nombreux, tous métiers confondus : brancardiers, infirmiers, mais aussi personnel administratif en contact avec les patients. Depuis janvier 2020, le CHU de Clermont-Ferrand a enregistré 200 décès liés à la Covid-19, un vrai traumatisme dans les équipes. _"On n'a qu'une envie, c'est que ça s'arrête"__,_souligne le professeur Jeannot Schmidt, chef du pôle Urgences/SAMU. Pour autant, il y a aussi des réticences si l'on en croit certains syndicats, dont la CGT du CHU. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des doses de vaccin jalousement conservées

Les vaccins sont stockés dans le congélateur surpuissant qui a été livré au CHU de Clermont-Ferrand et qui les conserve à moins 80 degrés. Plus de 4.800 doses ont déjà été reçues, 4800 autres arriveront mardi prochain. Elles sont destinées à l'établissement mais aussi aux EHPAD qui proposent également la vaccination à leurs résidents et à leurs personnels. Neuf EHPAD du Puy-de-Dôme sont actuellement en cours d'approvisionnement. "Nous ne manquerons pas de vaccins" assure Jean Schweyer, directeur territorial de l'ARS dans le Puy-de-Dôme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess