Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le département de la Corrèze va dépister tous les personnels des centres médico-sociaux

-
Par , France Bleu Limousin

Le Conseil départemental de la Corrèze lance une vaste opération de dépistage dans tous les centres accueillant des personnes âgées, handicapées ou des enfants. Seuls leurs personnels seront dépistés. L'objectif est d'éviter toute contamination des résidents de ces centres.

Ce sont des médecins du Conseil départemental de la Corrèze, formés spécialement, qui effectuent les tests
Ce sont des médecins du Conseil départemental de la Corrèze, formés spécialement, qui effectuent les tests - ©Conseil départemental de la Corrèze

L'opération est baptisée Corrèze Tests. Elle vient de commencer. "L'objectif est d'empêcher au maximum l'entrée du Covid 19 dans les établissements fermés" précise Pascal Coste le président du Conseil départemental de la Corrèze. Ceux-ci sont quasiment tous épargnés pour l'instant en Corrèze, notamment les EHPAD. Cette campagne se fait en parallèle de la campagne systématisée menée par l'ARS, mais elle ne concerne que les personnels, soignants, d'entretien et d'encadrement.

10 équipes de médecins

Ce sont ainsi 4000 personnes qui vont être dépistées dans les 70 centres, publics ou privés, médico-sociaux que compte la Corrèze. 10 équipes composées de médecins travaillant pour le Département, comme ceux de la Protection Maternelle Infantile, ont été formées pour réaliser ces tests viraux uniquement. Les prélèvements sont ensuite traités par le laboratoire d'analyse interdépartemental Qualyse basé à Tulle ou par deux laboratoires privés Synlab et Astralab, tous les trois agréés. 

500 tests par jour

En cas de test positif l'agent concerné sera mis en quarantaine chez lui, ou, si cela devient possible en Corrèze, dans un hôtel. Toutes les personnes vivant avec celui-ci seront alors testées elles aussi. De même que les résidents du centre dans lequel il travaille. Dans ce cas-là le dépistage pourra être réalisé soit par l'ARS soit par le département. Pour cette phase de lancement une centaine de prélèvements peuvent être effectués et analysés quotidiennement. Mais Pascal Coste assure que d'ici la semaine prochaine cette capacité sera portée à 500 tests par jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess