Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid 19 : Le Loiret dépasse le seuil d'alerte pour les nouveaux cas rapportés au nombre d'habitants

-
Par , France Bleu Orléans

Dans le Loiret, le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de cas positifs au Covid 19 pour 100 000 habitants, atteint 52,7 cette semaine. Il a plus que doublé en sept jours. Le seuil d'alerte donne la possibilité aux préfets de durcir certaines mesures sanitaires, comme le port du masque.

Masque obligatoire à Orléans, ici dans la rue Jeanne d'Arc
Masque obligatoire à Orléans, ici dans la rue Jeanne d'Arc © Radio France - Anne Oger

Le Loiret dépasse le seuil d'alerte, en nombre de nouveaux cas de contamination au Covid 19. C'est ce qui ressort du dernier décompte publié ce vendredi 21 août par l'Agence Régional de Santé Centre Val de Loire. On dépasse désormais dans le Loiret un taux d'incidence de 52,6 nouveaux cas pour 100 000 habitants, alors que le seuil d'alerte est au-delà de 50. 

C'est le seul département à passer ce cap pour le moment en Centre Val de Loire, même si d'une manière générale le nombre de personnes positives au Covid 19 augmente dans la région. Le Loiret passe donc ce seuil d'alerte comme les Bouches du Rhône, la Sarthe, plusieurs départements d'Ile de France. Sur le plan épidémiologique, cela ne change pas grand chose, et cette hausse des cas positifs ne se traduit pas par une hausse importante des hospitalisations liées au Covid 19.

Les préfets peuvent durcir les mesures sanitaires

Mais ce seuil d'alerte permet surtout aux préfet, localement, de durcir les mesures de sécurité sanitaire, comme élargir le port du masque obligatoire, ou bien réduire les horaires d'ouverture des bars (ce sont des exemples). Et cela incite aussi les autorités sanitaires à élargir ensuite les opérations massives de dépistage, qui vont se poursuivre toute cette semaine. 

Dans le détail, que cache ce taux d'incidence en hausse dans le Loiret ? C'est vraiment la donnée qui permet d'évaluer le niveau de circulation du virus, parce que c'est le nombre de nouveaux cas de Covid 19, rapporté à la population. En une semaine, il a plus que doublé dans le département (on était à 19,9 pour 100 000 habitants le vendredi 14 août). Et il dépasse 70 pour 100 000 habitants dans certaines tranches d'âge, comme les 20-29 ans. 

Plus de dépistages, donc plus de personnes positives

Cela s'explique par un nombre croissant de tests de dépistages, plus de 7000 ont été effectués entre le 10 et le 18 août dans le département. Plus on teste, plus on trouve de cas positifs. Mais justement, pour savoir si le virus est actif, on regarde aussi le taux de positivité des personnes dépistées. C'est presque 5 (4,9) dans le Loiret, cela veut dire que cinq personnes testées sur 100 sont positives. C'est seulement 2,2% dans le département voisin du Loir-et-Cher, par exemple. 

Alors certes le nombre total de cas positifs, au total, reste bas, moins de 1000 depuis le 10 août, mais il faut savoir que moins de 2% de la population du Loiret a été testée, depuis cette date. Un autre indicateur : au cours de la troisième semaine de juillet, on comptait 17 patients zéros (des cas positifs qui peuvent en contaminer d'autres). Dans la troisième semaine d'août, c'est aujourd'hui 203 précisément. 

Trois clusters en cours d'investigation dans le Loiret

Par ailleurs, trois clusters encore actifs sont signalés dans le Loiret. Deux d'entre eux sont considérés comme modérés par l'Agence Régionale de Santé, l'un dans un milieu familial, l'autre en milieu professionnel. En revanche les cas liés au foyer groupé du quartier de la Source, après plusieurs rassemblements familiaux début août, est toujours en cours d'investigation, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie du Loiret recherche encore des cas contacts et tente de les convaincre de se faire dépister. Une mission parfois difficile, reconnait la CPAM

Choix de la station

À venir dansDanssecondess