Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le "syndrome du vacciné" inquiète les médecins

-
Par , France Bleu
France

De plus en plus de Français primo-vaccinés tombent malades du Covid-19. Certains relâchent leurs efforts après la première dose et pourtant, les risques de contaminations restent présents.

(Photo d'illustration) De plus en plus de primo-vaccinés attrapent le Covid-19 avant la deuxième injection en relâchant les gestes barrières.
(Photo d'illustration) De plus en plus de primo-vaccinés attrapent le Covid-19 avant la deuxième injection en relâchant les gestes barrières. © Radio France - Thierry Boulant

Est-ce un nouvel effet secondaire du vaccin ? "Le syndrome du vacciné", surnom donné par des médecins au relâchement des primo-vaccinés qui tombent malades du Covid-19 en baissant leur vigilance, notamment dans les deux premières semaines qui suivent la première injection, période cruciale pour la fabrication d'anticorps.

Quand sommes-nous vraiment protégés ?

Il faut produire les anticorps avant d'espérer être protégé. Les tout premiers apparaissent seulement deux semaines après la première injection, et ça ne suffit pas. La deuxième dose est indispensable, et là encore, il faut attendre 15 jours avant d'avoir l'esprit tranquille. C'est à ce moment là que le vaccin est efficace, à 95% pour ceux à ARN Messager (Pfizer/BioNtech et Moderna), 70% pour le AstraZeneca.  

Mais attention au "syndrome du vacciné" ! C'est un peu comme quand on se met au sport : on a l'impression d'avoir un corps d'athlète dès la première semaine d'efforts, et du coup, on arrête les abdos la semaine d'après. Certains se relâchent après la première dose, refont la bise, enlèvent le masque... De plus en plus de primo-vaccinés attrapent quand même le Covid d'après des médecins, sans chiffrer pour l'instant le phénomène.

Il faut donc continuer de respecter les gestes barrières, à la fois pour éviter le risque - certes infime - d'attraper la maladie et pour éviter de contaminer les non-vaccinés. Malgré tout, une seule dose permettrait de réduire nettement la transmission du virus au sein d'un même foyer, d'après une dernière étude de l'agence publique de santé anglaise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess