Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : le vaccin administré dans 17 structures bretonnes dès lundi 4 janvier

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

La première phase de la campagne vaccinale contre le Covid-19 en Bretagne démarre ce lundi 4 janvier. 17 structures ont été sélectionnées pour cette phase pilote. Le centre hospitalier Le Jeune de Saint-Renan (Finistère) ouvre le bal.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Radio France - Xavier Grumeau

France bleu Breizh izel l'annonçait en début de semaine, la campagne de vaccination contre le Covid-19 démarre dès le lundi 4 janvier en Bretagne. Pour cette première phase, 17 structures ont été sélectionnées dans les quatre départements bretons : 12 Ehpad et 5 unités de soins longue durée (USLD). L'Ehpad du centre hospitalier Le Jeune à Saint-Renan dans le Finistère sera le premier à en bénéficier. 

Cette première étape vaccinale concerne également les professionnels de santé de plus de 50 ans qui exercent dans ces établissements ou qui présentent des facteurs de risque. Dès le 11 janvier, le vaccin sera progressivement proposé aux 498 Ehpad et 37 USLD de Bretagne, que ce soit pour les patients, les résidents et les professionnels qui y travaillent.

3 phases de vaccination

La deuxième phase démarrera en février prochain à destination des personnes de plus de 75 ans, puis celles de 65 ans et plus atteints de pathologies. Elle concernera également tous les autres professionnels de santé et du médico-social de plus de 50 ans ou atteints de pathologies.

Quant à la dernière étape, destinée à toutes les autres tranches de la population, il faudra attendre le troisième trimestre 2021. 

Un acheminement logistique

Ce vaccin Pfizer/BioNTech nécessite deux injections espacées de 21 jours. Il doit être stocké à - 80°C et peut être ensuite conservé entre 2 et 8°C pendant 5 jours au maximum. Pour l'acheminer, deux circuits logistiques sont utilisés :

  • Des plateformes nationales de stockage livreront les pharmacies de villes qui approvisionneront les EHPAD ne disposant pas de Pharmacies à usage intérieur (PUI). Ce flux A représente environ 75% des EHPAD.
  • Pour les autres structures associées (EHPAD avec PUI et USLD) à un établissement de santé constituant le flux B, elles seront approvisionnées par les 4 plateformes départementales localisées dans des centres hospitaliers disposant d’un congélateur permettant de stocker le vaccin à -80°.

Le vaccin est à prescription médicale obligatoire et requiert donc une consultation pré-vaccinale. L’injection peut être effectuée par des infirmiers sous la supervision d’un médecin présent dans la structure. La vaccination est gratuite et sans obligation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess