Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : le vaccinodrome du Mans va augmenter la cadence la semaine prochaine

-
Par , France Bleu Maine

Le calendrier vaccinal s'accélère. A partir de lundi, les plus de 50 ans pourront se faire vacciner. Deux jours plus tard, mercredi, tous les adultes quelque soit leur âge pourront se faire vacciner s'il reste des doses la veille pour le lendemain.

Le Zénith de Dijon (Côte-d'Or) transformé en centre de vaccination géant contre le Covid (illustration)
Le Zénith de Dijon (Côte-d'Or) transformé en centre de vaccination géant contre le Covid (illustration) © Radio France - Cédric Hermel

A partir de lundi, les plus de 50 ans pourront se faire vacciner et à partir de mercredi, tous les adultes quelque soit leur âge auront également accès à la vaccination, s'il reste des doses la veille pour le lendemain. Avec ces nouveaux candidats au vaccin, il faut ouvrir de nouveaux créneaux. Les centres de vaccinations vont donc recevoir des doses en plus. 

Ce sera aussi le cas au vaccinodrome du Mans. Il augmente la cadence, passant de 2000 à 2700 vaccinations par jour. Le centre a accéléré le rythme dès le début de la semaine prochaine, en prévision "du grand pont de l'Ascension", où certains centres vont fermer, indique le Docteur Julia Ndabu Lubaki, représentante de la l'Agence régionale de Santé des Pays-de-la-Loire. "De nouvelles lignes sont ouvertes, avec 5 passages par minute. Pour les pourvoir, on a à nouveau fait appel à des professionnels", poursuit Julia Ndabu Lubaki.

Un taux d'incidence en baisse mais toujours au dessus de la moyenne nationale

Pour l'instant en Sarthe 49 000 personnes ont reçu les deux doses de vaccins. 135 000 personnes ont reçu au moins une dose, ce qui représente 23% de la population du département. A 270 ce vendredi, le taux d'incidence est toujours en baisse, mais il reste au dessus de la moyenne nationale. Au niveau des établissements scolaires, 82 classes ont fermé dans le département cette semaine, tous niveaux confondus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess