Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : les auto-tests sont enfin arrivés dans les lycées de Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Promis par le gouvernement au début du mois de mai, les auto-tests contre le Covid-19 sont enfin arrivés ce lundi dans tous les lycées de Gironde. Les élèves de la Seconde à la Terminale qui le souhaitent seront désormais testés toutes les semaines.

Les élèves volontaires pourront être testés toutes les semaines
Les élèves volontaires pourront être testés toutes les semaines © Maxppp - Maxppp

A partir de ce lundi, tous les lycéens de Gironde se voient désormais proposer la possibilité de réaliser un auto-test contre le Covid-19 au sein de leur établissement. Un dispositif annoncé au début du mois de mai par le Ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, mais qui a tardé quelque peu à se déployer chez nous en Gironde et dans l'académie de Bordeaux.

Des livraisons tardives

Un retard que confirme la rectrice Anne Bisagni-Faure, et qu'elle explique par la stratégie nationale de livrer en priorité les régions les plus touchées par l'épidémie. "Comme nous sommes beaucoup moins touchés qu'ailleurs, nous venons tout juste de recevoir ces auto-tests" précise-t-elle "mais cette fois, nous avons la quantité suffisante pour tester toutes les semaines, tous les élèves qui le souhaitent".

Sur la base du volontariat

Car ces auto-tests, qui sont exactement les mêmes que ceux vendus en pharmacie, ne sont réalisés que sur des élèves volontaires. Les parents de ces élèves doivent au préalable signer un consentement à remettre à l'infirmière scolaire du lycée lors du premier test.

Les élèves sont ensuite pris en charge dans une salle spécialement aménagée, par l'infirmière scolaire. Chacun réalise son propre test, mais en étant guidé par l’infirmière, et en ayant au préalable visionné une vidéo explicative.

Un volontariat qui dépasse pour l'instant la moitié des élèves. "Au lycée Montaigne par exemple, ou l'on compte 1000 élèves de la Seconde à la Terminale, 60% des parents nous ont déjà fait part de leur intention de donner leur consentement" se réjouit le proviseur Laurent Verreckt. "Si ce nombre venait à augmenter ou à diminuer, nous nous adapterons et reverrons notre dispositif en conséquence"

Si un cas positif est détecté, l'élève est alors immédiatement isolé le temps que ses parents viennent le chercher. Et la classe entière est fermée pendant 7 jours.

Pas de fermeture massives de classes dans les écoles et les collèges

Des campagnes de dépistages qui s'ont déjà réalisées depuis le 26 avril dans les collèges et les écoles au moyen de tests salivaires. Ces derniers n'ont pas entraîné de fermetures massives de classes pour l'instant. Seules 181 classes sont actuellement fermées dans l'académie de Bordeaux, soit 0,1% des effectifs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess