Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : les gestes barrières ont-ils fait disparaître la grippe ?

-
Par , France Bleu

Les chiffres parlent d'eux-même : avec seulement six cas de contamination relevés pour l'instant en France, l'épidémie de grippe semble quasi-inexistante. Mais un rebond pourrait venir dans les prochaines semaines.

Recommandé pour lutter contre l'épidémie de grippe, le lavage des mains est plus respecté cette année face à la propagation de la Covid-19
Recommandé pour lutter contre l'épidémie de grippe, le lavage des mains est plus respecté cette année face à la propagation de la Covid-19 © Maxppp - Eric Ottino

Où est passée l'épidémie de grippe ? Avec seulement six cas relevés depuis le début du mois d'octobre , Santé Publique France explique qu'il n'y a "pas de circulation active des virus grippaux identifiée par les réseaux de surveillance dédiés" dans son dernier bulletin de surveillance daté du 2 décembre. Et pourtant, l'an passé à la même époque, la même étude faisait état de plus de 150 cas de contaminations en France, recensés aussi bien par l'hôpital que par la médecine de ville. On estime que la grippe tue en moyenne 10 000 personnes chaque année. 

Nombre hebdomadaire de prélèvements positifs pour la grippe en France métropolitaine
Nombre hebdomadaire de prélèvements positifs pour la grippe en France métropolitaine - réseau Sentinelles / Santé Publique France

Parmi les raisons avancées pour expliquer cette chute, on pense directement aux consignes sanitaires mises en place dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19. En plus du port du masque, qui évite la diffusion du virus par les voies aériennes, le fait de se laver les mains ou d'éviter le contact avec les plus fragiles fait partie, chaque année, des recommandations faites par les médecins pour précisément éviter une contagion grippale. 

La ruée sur les vaccins

Il semble que le coronavirus a fait aussi prendre conscience de l'importance de la vaccination. Un peu partout en France, les vaccins se sont arrachés dans les pharmacies, si bien que les officines se sont souvent retrouvées en rupture de stock. Cette année, 13 millions de Français devraient être vaccinés contre 11 millions l'année dernière. 

On ne peut pourtant pas encore parler de disparition de la grippe, d'abord parce que les dates de contagion varient presque chaque année. Mais surtout, comme le note Santé Publique France, puisque le démarrage intervient en moyenne "le plus souvent fin décembre - début janvier"

L'espoir d'échapper au virus reste tout de même permis, en comparant les résultats de l'autre côté du globe. Comme l'explique Alexandre Bleibtreu, médecin-infectiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à nos confrères de France Info, "il faut regarder ce qui s’est passé dans l’hémisphère sud, en particulier en Australie : sur la période de l’hiver austral, il n’y a pas eu cette année d’épidémie grippale ou de circulation importante de virus grippaux. En France, si la situation suit la même trajectoire, il y aura soit très peu, soit pas de cas de grippe."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess