Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : la situation en Moselle inquiète en Alsace Bossue

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La Moselle est le département le plus touché par le Covid-19 dans le Grand-Est. Le département affiche plus de 290 cas pour 100.000 habitants. A la frontière bas-rhinoise, en Alsace Bossue, ils sont nombreux à s’inquiéter des risques de contamination.

Plusieurs habitants du Bas-Rhin inquiets de la situation épidémique en Moselle. (Photo d'illustration)
Plusieurs habitants du Bas-Rhin inquiets de la situation épidémique en Moselle. (Photo d'illustration) © Maxppp - Vanessa MEYER

La Moselle comme point rouge du Grand-Est dans la reprise de l'épidémie de Covid-19. Le département est le seul de la région à être au-dessus du seuil d'alerte maximal fixé à 250 cas pour 100.000 habitants. Alors forcément : en Alsace Bossue, on s'inquiète et beaucoup pointent un risque de contamination. 

Risque de propagation

Au centre-ville de Sarre-Union, commune située à une dizaine de kilomètres de la Moselle, Alain ne voit plus les Mosellans de la même manière. Ce cuisinier dans un Ehpad ne craint qu'une chose :  "que cela vire comme chez eux. Par exemple, quand je fais mes courses, 80% des voitures sont immatriculées 57, c'est des Mosellans et je trouve que les gens se mélangent trop."

Charles a lui aussi la même analyse : la proximité entre les deux départements augmente forcément les risques de contaminations. "L'Alsace Bossue et la Moselle, c'est tout proche donc les possibilités de choper le virus sont accélérées", décrit l'employé en assurance. 

Une crainte partagée par le maire de la commune, Marc Séné : "Le bassin de vie de Sarre-Union, et de l'Alsace Bossue, c'est Sarreguemines. On espère que cette épidémie soit contenue et qu'on reste sur des chiffres appréciables." Le Bas-Rhin présente 167 cas pour 100 000 habitants. 

La Moselle-Est moins touchée

Encore plus proche de la Moselle : Herbitzheim. Village d'un peu plus de 1.800 habitants, pris en étau par le département, a de nombreux liens avec ses voisins mosellans. "C'est plutôt le Nord de la Moselle qui est le plus impacté, avec Metz et Thionville", commence Michel Keller, maire de la commune, Sarreguemines, comme nous, il n'y a pas d’inquiétude à avoir.

Un discours qui trouve de l'écho du côté de la Moselle. "C'est surtout l'axe Metz, Nancy Thionville qui est touché, avec la proximité du Luxembourg, de la Belgique. C'est plus impacté que la Moselle Est", analyse Bernard devant une boulangerie à Hambach. Un peu plus loin, Claude rappelle qu'il y a à peine un an, la situation était inversée : "Lors de la première vague, c'était le Bas-Rhin qui était très touché, alors que la Moselle l'était un peu moins."

Pour le moment,  entre l'Alsace Bossue et la Moselle Est, les taux d'incidence oscillent entre 50 et 250 cas pour 100 000 habitants selon les communes. En comparaison, la métropole de Metz affiche un taux d'incidence de 329 cas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess