Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : les nouveaux tests rapides sont arrivés dans les pharmacies de Nancy

Par

Depuis le 11 juillet, les pharmacies sont autorisées à réaliser des "tests rapides d'orientation diagnostique" (Trod), pour détecter la présence d'anticorps, en réponse au coronavirus. A Nancy, certaines officines sont déjà équipées et la demande est là.

Magali Schaeffer, à la pharmacie de la gare à Nancy, réalise des tests rapides d'orientation diagnostique (Trod) pour la covid-19. Magali Schaeffer, à la pharmacie de la gare à Nancy, réalise des tests rapides d'orientation diagnostique (Trod) pour la covid-19.
Magali Schaeffer, à la pharmacie de la gare à Nancy, réalise des tests rapides d'orientation diagnostique (Trod) pour la covid-19. © Radio France - Lise Roos-Weil

Un test sérologique en dix minutes, chez votre pharmacien. Depuis le 11 juillet, c'est possible . A Nancy, les pharmacies commencent à être équipées. Ces "tests rapides d'orientation diagnostique" (Trod) indiquent si vous avez produit des anticorps. 

Publicité
Logo France Bleu

Votre pharmacien prélève une goutte de sang à partir d'un de vos doigts. Cette goutte est ensuite déposée sur un testeur, qui fonctionne alors comme un buvar : le sang va se propager et, après dix minutes, en fonction de la progression, votre pharmacien vous dévoile le résultat. 

Une double indication

"Si vous n'avez pas développé d'anticorps IgM, cela signifie que vous n'êtes pas porteur du virus actuellement, sauf si vous avez été infecté dans les 10 jours précédant le test, explique Magali Schaeffer, pharmacienne titulaire à la Pharmacie de la Gare, dans le centre-ville de Nancy. Les premiers anticorps se développent en effet plusieurs jours après l'infection. Si le test ne démontre aucune présence d'anticorps IgG, cela signifie que vous n'avez jamais contracté le virus, et vous n'êtes pas immunisés."

Les éléments nécessaire pour réaliser un test rapide d'orientation diagnostique (Trod) en pharmacie. © Radio France - Lise Roos-Weil

Le test donne donc une double indication, même si la plupart des patients de Magali Schaeffer souhaitent avant tout savoir s'ils ont été porteurs du virus et donc potentiellement immunisés. "Il y a beaucoup de demande, de nombreux appels, constate la pharmacienne. Nous profitons de ce temps pour sensibiliser les patients, rappeler les gestes barrière. Après avoir fourni particuliers et professionnels en masques, nous continuons dans notre rôle de mission de santé auprès des patients." 

Sans ordonnance et sans critère

En une semaine, la  pharmacienne a réalisé plus de huit tests dans son officine. L'examen se fait sans ordonnance, et sans critère particulier. Il n'y pas besoin de présenter de symptômes pour être testé. Mais le prix freine les clients. Fixé entre 15 et 25 euros en moyenne en fonction des pharmacies, l'examen n'est pas remboursé par l'assurance maladie.

Si vous êtes positif à l'un des deux anticorps, votre pharmacien vous orientera vers un laboratoire pour doser la quantité d'anticorps, afin de préciser la réalité de la réponse immunitaire et, le cas échéant, pour vérifier si le virus est toujours présent dans l'organisme avec un test virologique.

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu