Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les personnes qui risquent de développer des formes graves pourront se faire vacciner dès lundi

-
Par , France Bleu
France

Le ministre de la Santé a annoncé jeudi 14 janvier que les personnes qui présentent des risques de développer des formes graves du coronavirus pourront se faire vacciner dès le 18 janvier, quel que soit leur âge.

Un résident d'une maison de retraite se fait vacciner contre la Covid-19 (illustration).
Un résident d'une maison de retraite se fait vacciner contre la Covid-19 (illustration). © Radio France - Emmanuel Claverie

A partir de lundi 18 janvier, les personnes âgées de 75 ans et plus qui ne résident pas en Ehpad pourront se faire vacciner contre la Covid-19. Mais ils ne seront pas les seuls : le gouvernement a décidé d'élargir cette étape de la vaccination aux personnes "qui sont atteintes de maladies particulièrement graves et qui les rendent très vulnérables aux risques de formes graves de la Covid-19", a annoncé jeudi 14 janvier le ministre de la Santé, Olivier Véran. Cela concerne 800.000 personnes, quel que soit leur âge.

Un passage chez le médecin d'abord

Selon Olivier Véran, les personnes concernées sont celles qui souffrent d'insuffisance rénale chronique sévère, ceux qui ont été transplantés, les patients atteints d'un cancer et en cours de traitement ainsi que les personnes souffrant de trisomie. 

Pour toutes ces personnes, il faudra d'abord passer par son médecin généraliste. Lors d'une consultation, celui-ci prescrira une ordonnance, "ce qui leur permettra de rejoindre les appelés à se faire vacciner" dès lundi, a précisé Olivier Véran. Au total, à partir du 18 janvier, 6,4 millions de français pourront donc potentiellement être vaccinés. S'il faudra probablement être patient, Jean Castex a tenu à rassurer : "La vaccination se fera progressivement. Si cela prend du temps, soyez rassuré, vous serez vaccinés."

Comment prendre rendez-vous ? 

Une fois que vous aurez vu votre médecin, vous pourrez prendre rendez-vous dans des centres de vaccination par téléphone et sur Internet via sante.fr ou encore les plateformes privées Doctolib, Maiia et Keldoc. Dans certaines régions, les Agences régionales de Santé (ARS) ont mis en place des numéros de téléphone pour faciliter les prises de RDV. C'est notamment le cas dans les Hauts-de-France, en Seine-Maritime et dans l'Eure, en Occitanie ou encore en Moselle.

Plus de 700 centres de vaccination doivent être ouverts dans tous les départements de France, d'ici la fin du mois de janvier. Sur place, vous devrez remplir un questionnaire visant à vérifier que la vaccination peut se dérouler dans de bonnes conditions. Il sera possible de voir un médecin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess