Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les patients de plus de 75 ans moins nombreux au CHU de Toulouse, un effet-vaccin possible

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est un fait nouveau ces dernières semaines au CHU de Toulouse. En réanimation, les patients atteints de Covid-19 ne sont plus majoritairement des personnes âgées, mais des moins de 65 ans. Il pourrait s'agir d'un premier effet des vaccinations.

La semaine dernière, une quinzaine de patients étaient admis en réanimation Covid à Purpan. (illustration)
La semaine dernière, une quinzaine de patients étaient admis en réanimation Covid à Purpan. (illustration) © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Le CHU de Toulouse a fait ce 19 février un point sur l'épidémie et son évolution en Haute-Garonne et dans ses unités. Tous les professionnels s'accordent à parler du fameux "plateau" en nombre d'hospitalisations, comme en réanimation. Les chiffres sont stables, voir légèrement à la baisse mais toujours à un niveau relativement élevés, sans toutefois saturer les unités Covid ni mettre à mal les capacités opérationnelles générales des hôpitaux toulousains grâce notamment au recul des traumatologies (moins d'accidents de la route) et infectiologies (grippe, gastro).

Moins de malades, moins d'hospitalisations chez les plus âgés

Un tournant observé au CHU de Toulouse ces quinze derniers jours : le rajeunissement des patients. Les personnes âgées de plus de 75 ans sont moins nombreuses dans les services. En réanimation Covid à Purpan la semaine dernière, sur les 15 patients, 14 avaient moins de 65 ans. Il s'agit souvent de trentenaires ou de quadragénaires souffrant de comorbités, en particulier d'obésité morbide.

"Un lien avec la vaccination des plus de 75 ? Peut-être, car la campagne est très bien entamée chez les plus âgés, certains ont même déjà eu leur deuxième dose. Et il y a fort à parier que les personnes âgées qui n'ont pas encore été vaccinées se protègent encore plus." — Dr Muriel Alvarez, infectiologue

Tendance confirmée dans les Ehpad par le Dr Hélène Villars, gériatre au CHU de Toulouse. "Les formes les plus graves de la maladie sont en recul dans les Ehpad depuis le lancement de la campagne de vaccination, on a moins d'hospitalisations". Il y a de moins en moins de cas, que ce soit chez les personnes âgées, ou chez les personnels.

Même si la mortalité reste élevée : dans les Ehpad de Haute-Garonne, 325 résidents sont décédés ces quatre derniers mois. Les trois quarts des résidents en Ehpad du département ont reçu au moins leur première dose. La campagne devrait être bouclée dans les maisons de retraite en fin de semaine prochaine.

Les tests salivaires doivent arriver dans les Ehpad de Haute-Garonne fin mars.

Vaccination : l'adhésion surprise des soignants, mais toujours pas de créneaux de rdv

Près de 17.000 personnes, soignants, personnes de plus de 75 ans ou atteintes de comorbidités ont été à ce jour vaccinées par le CHU de Toulouse sur ses cinq centres : Purpan, Rangueil, Larrey, Lagrave et l'Oncopole. Et selon le CHU, la vaccination rencontrerait une adhésion étonnante auprès des soignants, infirmiers et aide-soignants, plutôt réfractaires.

"Je pense qu'en réa, très peu de soignants ne sont pas vaccinés", appuie le Dr Béatrice Riu, cheffe de la réanimation. La vaccination chez les médecins est elle historiquement plus acceptée. Au CHU, les soignants sont vaccinés avec l'Astra-Zeneca

Seul bémol, il n'y a plus à ce jour de créneau disponible. Vendre  i dernier, le CHU recevait assez de doses pour ouvrir 15 jours de vaccination. Le lendemain, tous les créneaux ont été pris. 

Pour renforcer les effectifs Covid et vaccination, le CHU de Toulouse précise avoir embauché 60 personnes de plus entre 2020 et 2021 dont 36 infirmiers et 15 aides-soignants. Une partie sont des vacataires ou des retraites venus aider pour la vaccination.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess