Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : les rassemblements de plus de 10 personnes fortement déconseillés par l'ARS Bretagne

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

L'Agence régionale de Santé de Bretagne recommande désormais fortement d'éviter tous les rassemblements de plus de 10 personnes à partir de ce mercredi 22 septembre. En cause, la circulation active du virus dans la région.

A compter du mardi 22 septembre, les rassemblements de plus de 10 personnes sont fortement déconseillés par l'ARS Bretagne.
A compter du mardi 22 septembre, les rassemblements de plus de 10 personnes sont fortement déconseillés par l'ARS Bretagne. © Maxppp - Thomas Bregardis

Le rebond épidémique en Bretagne amorcé depuis quelques semaines se confirme. En témoignent les derniers chiffres communiqués par l'agence régionale de Santé en Bretagne (ARS) :"_Les taux d'incidence et de positivité des tests progressent de manières continue_. A ce jour, ils s'élèvent respectivement à 54 cas pour 100 000 habitants et 4,2%", précise l'autorité sanitaire.

Dans ces conditions, l'ARS Bretagne recommande désormais fortement d'éviter tous les rassemblements de plus de 10 personnes à partir de ce mercredi 22 septembre. L'autorité sanitaire invite à "réduire les interactions sociales en évitant toutes les réunions privées de plus de 10 personnes dans le cercle amical et familial".

Il ne s'agit pas d'une obligation, aucun arrêté préfectoral n'a été publié en ce sens, mais bien d'une recommandation. Mais l'ARS Bretagne précise :"De la responsabilité de chacun dépendra l'évolution de l'épidémie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess