Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : Lightstrike le robot qui "élimine 99,99% des bactéries et virus" testé dans l'Eure

Le conseil départemental de l'Eure teste actuellement dans ses collèges le robot Lightstrike. L'appareil, capable de venir à bout des virus et bactéries grâce à la lumière pulsée, est distribué en France par l'entreprise UV Flash Services installée à Évreux.

Philippe Mongreville (à droite), le PDG d'UV Flash Services, fait découvrir au principal du collège de Gaillon, Alexandre Langonet, le robot Lightstrike
Philippe Mongreville (à droite), le PDG d'UV Flash Services, fait découvrir au principal du collège de Gaillon, Alexandre Langonet, le robot Lightstrike © Radio France - Laurent Philippot

Lightstrike Germ-Zapping, c'est son nom officiel mais le robot utilisé dans l'Eure a été  surnommé Aurora. Avec 67 flashs par seconde, l'appareil décontamine "trente mètres carré en deux minutes" avance Philippe Mongreville, le patron d'UV Flash Services, jeune société d'Évreux et unique distributeur du robot en France (hors secteur de la santé). 

C'est une lampe qui fonctionne aux UV pulsés, à la lumière pulsée, une lumière 4.000 fois plus puissante qu'une lampe aux UV mercure - Philippe Mongreville

La lumière casse le brin d'ADN du virus et du micro-organisme en général. Une lumière au xénon bien plus respectueuse de l’environnement que le traditionnel mercure. 

Lorsque le robot est en action, pas question de rester dans la pièce. Il faut prendre les photos à travers la vitre
Lorsque le robot est en action, pas question de rester dans la pièce. Il faut prendre les photos à travers la vitre © Radio France - Laurent Philippot

Le robot Lightstrike testé au collège de Gaillon / Reportage de Laurent Philippot

Un robot à 170.000 euros

Pendant deux mois, le conseil départemental de l'Eure est en phase de test pour décontaminer ses collèges grâce à ce robot. "Nous intervenons tous les mercredis et les samedis quand il n'y a pas d'élèves" précise Philippe Mongreville. Une solution plus efficace pour la sécurité de tous, élèves et personnels selon le président du conseil départemental de l'Eure : "Un agent qui aujourd'hui avec ses produits chimiques fait ce travail de désinfection arrive à un résultat de 60%" détaille Pascal Lehongre alors que "ce système nous couvre à plus de 99%"

Un robot efficace à 99,99%, un argument commercial choc pour Philippe Mongreville, le patron d'UV Flash Services

Le robot Lightstrike de Xenex est déjà utilisé dans 800 établissements de santé aux États-Unis. "Un laboratoire P4 américain a en validé l'action sur le SARS-CoV-2" explique Philippe Mongreville et "nous sommes en train d'obtenir une caution scientifique française parce qu'elle est nécessaire". Un robot coûte 170.000 euros et UV Flash Services en a déjà vendu cinq. Trois dans des établissements de santé - à l'hôpital Georges-Pompidou et à l’hôpital Saint-Antoine à Paris ainsi qu'au Médipole de Lyon-Villeurbanne - et deux pour des hôtels en Corse. L'appareil a aussi été testé pour une démonstration juste avant le dernier conseil municipal d'Évreux le 12 octobre dernier.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess