Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la vaccination ouverte aux plus de 55 ans dès ce lundi annonce Olivier Véran

-
Par , France Bleu

Que ce soit avec les doses d'AstraZeneca ou celles de Johnson&Johnson, les Français nés en 1966 ou avant pourront être vaccinés contre le Covid-19 dès lundi, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran au JDD. Le délai entre les deux doses des vaccins à ARN Messager va être augmenté.

Le gouvernement souhaite accélérer la vaccination en l'ouvrant aux plus de 55 ans dès lundi 12 avril.
Le gouvernement souhaite accélérer la vaccination en l'ouvrant aux plus de 55 ans dès lundi 12 avril. © Maxppp - Maxime Jegat

Tous les Français âgés de plus de 55 ans vont pouvoir prendre rendez-vous pour se faire vacciner. Des doses d'AstraZeneca et de Janssen seront disponibles dès ce lundi 12 avril. Olivier Véran, le ministre de la Santé, l'annonce dans le Journal du dimanche. Le gouvernement veut accélérer la campagne de vaccination. Ce qui est possible d'abord parce que le groupe Johnson et Johnson livrent ses vaccins plus tôt que prévu : 200.000 doses de vaccin Janssen arrivent avec une semaine d'avance. "Ces 200. 000  doses vont intégrer très prochainement le circuit de distribution des pharmacies et des cabinets médicaux et infirmiers. J'en ouvre aussi l'accès, par cohérence et souci d’efficacité, à tous les plus de 55 ans, sans conditions", précise Olivier Véran.

De nombreuses doses d'AstraZeneca sont également disponibles depuis qu'elles ne peuvent plus être administrées aux moins de 55 ans. Depuis le 19 mars, la France réserve aux plus de 55 ans le vaccin du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, après des cas rares mais graves de troubles de la coagulation observés uniquement sur des patients moins âgés. Le vaccin fabriqué par Janssen-Cilag (groupe Johnson et Johnson) est quant à lui autorisé par la France depuis le 12 mars.

La stratégie britannique appliquée à la France

L'accélération va se faire également en espaçant le délai entre les deux doses des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna. Ce sont les vaccins à ARN Messager. "A compter du 14 avril, pour toutes les premières injections, nous proposerons un rappel à 42 jours au lieu de 28 actuellement. Ça va nous permettre de vacciner plus vite sans voir se réduire la protection", détaille le ministre de la santé. 

En décidant de porter de quatre à six semaines le délai entre les deux doses de vaccin à ARN messager, le gouvernement s'inspire de la stratégie britannique. L'allongement de ce délai avait été préconisé dès janvier par la Haute autorité de santé mais Olivier Véran l'avait alors écarté en disant faire "le choix de la sécurité". "L'espacement des doses de vaccins à ARN messager doit nous faire gagner 1,8  million d'injections sur la seconde quinzaine de mai", explique ce dimanche le ministre de la santé. Pour les personnes fragiles, le délai pourra rester de vingt-huit jours sur avis médical.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess