Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Olivier Véran s'inquiète de la situation épidémique dans les Alpes-Maritimes et à Nice

-
Par , France Bleu Azur

Le ministre de la Santé Olivier Véran s'inquiète du nombre de contaminations à la Covid-19. Selon lui, la situation est particulièrement préoccupante dans trois territoires, dont les Alpes-Maritimes. Le maire de Nice convoque un conseil local de santé publique ce lundi 28 décembre.

Olivier Véran, le ministre de la santé s'inquiète de la situation épidémique dans les Alpes-Maritimes
Olivier Véran, le ministre de la santé s'inquiète de la situation épidémique dans les Alpes-Maritimes © Maxppp - GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP

Dans un entretien au Journal du dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran alerte de la situation épidémique : "15.000 contaminations détectées par jour en moyenne, alors qu'on était descendu à 11.000... L'objectif des 5.000 s'éloigne. Et la pression sur le système de santé reste importante, avec 1.500 hospitalisations par jour, une tension qui baisse très peu en réanimation", déclare-t-il. L'instauration d'un troisième confinement est envisagée "si la situation devait s'aggraver"

Situation très préoccupante dans les Alpes-Maritimes 

Olivier Véran est particulièrement inquiet pour trois territoire : "La région Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté et le département des Alpes-Maritimes, à commencer par Nice". Le maire de la ville décide donc de convoquer ce lundi 28 décembre un conseil local de santé. Christian Estrosi déplore "un relâchement dans le respect des gestes barrière et de la distanciation sociale" pendant les fêtes de Noël.  

Dans un communiqué, l'élu indique que le nombre de verbalisations par la police municipale est en hausse : "+50% pour déplacement interdit et sans justificatif, 19 verbalisations pour non port du masque sur l’espace public sur la seule journée du 23 décembre 2020 contre sept par jour en moyenne la semaine précédente". 

"Ce laisser-aller se traduit malheureusement par des chiffres en hausse", regrette Christian Estrosi. Pour appuyer son propos, il indique que 15 malades de la Covid-19 ont été admis en réanimation au CHU de Nice en une semaine, que 57 lits sont occupés au sein du service Covid et que le taux de positivité s’est rapproché de 7% le 25 décembre contre à peine 5.5% au 21 décembre 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess