Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid 19 : Où se faire dépister en Bretagne ?

Selon le site de l'Agence régionale de santé Bretagne, il est désormais possible de se faire dépister dans 128 lieux en Bretagne.

Covid-19 : Drive test (illustration)
Covid-19 : Drive test (illustration) © Radio France - Nathalie Bagdassarian

128 : c'est le dernier pointage de l'Agence régionale de santé Bretagne qui publie une carte interactive des lieux où l'on peut se faire dépister pour savoir si l'on a ou non la Covid-19.

Les centres de dépistage recensés par l'ARS Bretagne au 30 juillet

Dans le détail, il  y a 22 centres dans les Côtes d'Armor et 36 dans le Finistère. 

En Ille-et-Vilaine, l'ARS a recensé 52 centres de dépistage du Covid-19, et 18 dans le Morbihan.  Il s'agit des laboratoires et des centres de prélèvement temporaires, les "drive" où l'on peut se faire dépister aussi à pied.

Plus besoin d'ordonnance mais des rendez-vous obligatoires

Pour se faire dépister, en théorie plus besoin d'ordonnance, même si certains la réclament. L'arrêté du gouvernement pris samedi dernier s'applique. L'Agence régionale de santé le confirme. Il faut obligatoirement prendre rendez-vous dans les laboratoires de prélèvement ou dans les "drive" covid.

Certains dossiers sont prioritaires

Mais il y a tellement de demandes (14.230 tests la semaine dernière en Bretagne) que les laboratoires priorisent les dossiers. Sans ordonnance et sans symptôme, vous n'aurez sans doute pas rendez-vous tout de suite pour un prélèvement et le traitement de votre test ne sera pas rapide. Il arrivera en 48 à 72 heures, contre 24 heures normalement. Les six catégories de publics prioritaires (les personnes présentant des symptômes, les cas contacts ou les habitants d'un cluster) feront donc toujours l'objet d'un traitement à part. 

Priorité aussi évidemment aux urgences : Un voyageur qui rentre d'un pays à risque ou un professionnel qui a besoin d'un test pour travailler.

À terme, c'est l'augmentation du nombre de tests qui permettra de ne plus faire de discrimination. Cerballiance le laboratoire privé de la clinique Keraudren à Brest par exemple, espère doubler d'ici la fin de la semaine le nombre de tests traités par jour grâce à la mise en place d'une nouvelle machine.

Sur les 107.439 tests réalisés en Bretagne depuis le 4 mai, plus de 10 % ont été réalisés en quatre jours la semaine dernière, dont près de 5.000 dans le Finistère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess