Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : Philippe Douste-Blazy n'en démord pas sur l'efficacité de la chloroquine

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que le gouvernement vient d'abroger les dispositions autorisant la prescription de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l'hôpital en France, hors essais cliniques, le médecin et ancien maire de Toulouse, très proche de Didier Raoult, n'en démord pas : pour lui la chloroquine est efficace.

Philippe Douste-Blazy.
Philippe Douste-Blazy. © Maxppp - SALVATORE DI NOLFI

Le gouvernement a abrogé ce mercredi les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l'hôpital en France, hors essais cliniques. Cette décision a été prise après un avis défavorable du Haut conseil de la santé publique. Et découle de l'étude parue dans la prestigieuse revue médicale The Lancet, qui a pointé l'inefficacité de ce médicament, commercialisé sous le nom de "Plaquénil" en France. 

Cette étude a été menée sur près de 15.000 malades et elle indique que la molécule n'est pas efficace contre le Covid-19 chez les malades hospitalisés et qu'elle est même néfaste, augmentant le risque de décès et d'arythmie cardiaque. Malgré tout, certains continuent de promouvoir et de défendre la chloroquine, comme le professeur marseillais Didier Raoult (qui a dit que l'étude de The Lancet était "foireuse") et également Philippe Douste-Blazy. 

L'avis de Philippe Douste-Blazy 

Le médecin, ancien maire de Toulouse (2001-2004) et ancien ministre de la santé (2004-2005) fait aussi partie du conseil d’administration de l’institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, dont Didier Raoult est le directeur. Et il n'en démord pas : la chloroquine ça fonctionne. Il assure : "On peut comparer d'une ville à l'autre le taux de personnes décédées par rapport aux personnes hospitalisées et on a vu qu'on hospitalise de la même manière au Havre, à Bordeaux, ou Toulouse ou Marseille. Ce taux il est de 3,1% à Marseille avec le protocole du professeur Raoult contre 17,6% dans le reste de la France. Il n'y a pas que l'hydroxychloroquine, il y a aussi le fait de prendre les malades très tôt et de les soigner très tôt. Aujourd'hui peut-être que pour de nombreux médecins il y a une mauvaise compréhension de ne pas pouvoir prescrire le médicament qu'ils souhaitent au début de la maladie."

Philippe Douste-Blazy

Il faut noter que récemment Philippe Douste-Blazy a été "épinglé (notamment par Le Monde)"pour sa critique erronée de l'étude de The Lancet. 

L'avis d'un infectiologue du CHU sur la chloroquine

Le professeur Guillaume Martin-Blondel est notre invité ce jeudi matin. Il est infectiologue au CHU de Toulouse et on lui demandera à 8h15 son avis sur la chloroquine, alors que le CHU a arrêté l'administration du Plaquenil aux malades hospitalisés dans le cadre de l'étude européenne "Discovery", selon France 3

Le professeur Pierre Delobel, chef de service des maladies infectieuses de l'hôpital toulousain avait déjà pointé ses réserves fin mars en expliquant que "dans l'intérêt des patients on peut traiter au cas par cas hors protocole et hors essai clinique", évoquant un besoin de prudence. "Il ne faut pas oublier que l'hydroxychloroquine peut avoir des effets secondaires notamment cardiaques. (...) Il faut donc trouver le bon équilibre sans tomber dans les excès d'un traitement non contrôlé non justifié qui risquerait de causer plus de tort que de bénéfice", disait-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess