Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les premiers tests salivaires dans les écoles creusoises ont débuté à Guéret ce jeudi

-
Par , France Bleu Creuse

Les tests salivaires en milieu scolaire ont débuté ce jeudi en Creuse. Les élèves de l'école élémentaire Paul-Langevin de Guéret se sont les premiers portés volontaires. La mesure va s'étendre à tous les établissements scolaires creusois dans les prochains jours.

Les tests salivaires en milieu scolaire dans le département de la Creuse ont débuté ce jeudi 4 mars (photo d'illustration)
Les tests salivaires en milieu scolaire dans le département de la Creuse ont débuté ce jeudi 4 mars (photo d'illustration) © Maxppp - Arnaud Journois

C'est une directive du gouvernement de tester tous les élèves, volontaires, avec des tests salivaires. La mesure est entrée en vigueur en début de semaine sur le plan national, mais c'est ce jeudi 4 mars qu'elle a donc débuté dans notre département. Elle va se mettre progressivement en place dans tous les établissements creusois. Ecoles et collèges, sous couvert de l'Education nationale, et les lycées via la Région et l'Agence régionale de santé

Les élèves de l'école élémentaire Paul-Langevin à Guéret étaient invités à "cracher" les premiers dans un petit pot. Ou plutôt saliver, le but étant de recueillir un petit échantillon de salive, qui est ensuite analysé en laboratoire ; les résultats sont communiqués sous 24 heures. 

Une centaine d'élèves sur les 125 que compte l'école élémentaire Langevin ont ainsi passé les tests. Et tout est allé très vite puisque cette technique est beaucoup mieux adaptée pour les enfants, et ne nécessite donc pas d'attendre sur place les résultats. "Le coton-tige -le test dans le nez- c'est un petit peu douloureux et pénible, reconnaît Eric Sevin, un des deux biologistes du laboratoire guérétois Biolyss qui effectue les prélèvements en milieu scolaire. Là, l'élève fait juste glisser un peu de salive dans un petit pot, et voilà ! Pour l'enfant c'est vraiment très confortable".

Tourner sa langue dans sa bouche

Pour certains, ce n'était pourtant pas si évident que cela. Trois infirmières scolaires étaient présentes pour rassurer et conseiller. "Par exemple, pour réussir à saliver, il faut fermer la bouche, tourner sa langue plusieurs fois et en fait on ramène la salive au devant, et c'est comme ça qu'on fait tomber la salive. on ne crache pas ! C'est vraiment la salivation" explique Emilie Lardeau, infirmière de l'Education Nationale.

Tests salivaires à l'école élémentaire P-Langevin de Guéret. Reportage à écouter ici

Les tests salivaires étant moins fiables que les prélèvements naso-pharyngés, certains nécessiteront d'être pratiqués une deuxième fois.

* En Creuse, deux laboratoires ont été retenus par l'Education Nationale : Astralab et Biolyss

Choix de la station

À venir dansDanssecondess