Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 30.000 cas positifs déjà détectés avec la campagne de dépistage en Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes annonce que sa campagne de dépistage du Covid-19 a permis de détecter près de 30 000 cas positifs. L'opération se poursuit jusqu'à Noël. Par endroits, elle pourra même continuer jusqu'au Nouvel An. Elle sera reconduite dans les lycées en janvier.

Le site de dépistage installé place de l'Hôtel de ville à Saint-Etienne.
Le site de dépistage installé place de l'Hôtel de ville à Saint-Etienne. © Radio France - ER

La campagne de dépistage massif du Covid-19 menée depuis le 16 décembre par la région Auvergne-Rhône-Alpes a permis de tester près de 626 000 personnes (chiffre arrêté au mardi 22 décembre à midi) et de détecter 28 848 personnes porteuses du coronavirus. Si on considère que chacune contamine au moins une personne, "cela fait 30 000 contaminations évitées", a souligné le Président du conseil régional Laurent Wauquiez, lors d'un premier bilan de l'opération. 

Des indicateurs très élevés

Principale surprise de cette campagne : le taux de positivité attendu autour de 1% et qui est finalement quatre fois plus important dans la Drôme (4,1%), la Haute-Loire (4%) et le Rhône (3,8%). Il est même de 4,5% en Ardèche, de 4,6% dans la Loire comme dans l'Allier et de 4,8% en Isère. La Haute-Savoie affiche le taux le plus élevé à 5,2% de cas positifs alors que la Savoie est à 3,5%. Ce taux descend dans le Puy-de-Dôme à 3,4% et à 2,7% dans le Cantal. Toutes les données seront transmises au conseil scientifique national. 

Prolongation au cas par cas

Sur 1312 centres de dépistage montés pour cette campagne, certains prolongent l'opération au-delà du 22 décembre, date initialement fixée. Soit jusqu'à Noël, soit jusqu'au Nouvel An : cela dépend des municipalités et des volontés sur place. Ils sont toujours répertoriés sur la page dédiée du site d'Auvergne-Rhône-Alpes. Les dépistages doivent en tout cas reprendre dans les lycées, les CFA et les Maisons familiales rurales à la rentrée de janvier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess