Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : près de 600 malades hospitalisés dans la Loire, c'est plus que lors de la première vague

Près de 600 patients sont actuellement hospitalisés dans les établissements de santé de la Loire et du nord Ardèche. Au plus fort de la première vague, ils étaient 450 patients, souligne le CHU de Saint-Étienne.

Le CHU de Saint-Étienne, principal établissement du GHT qui compte douze structures.
Le CHU de Saint-Étienne, principal établissement du GHT qui compte douze structures. © Radio France - ER

Près de 600 patients, dont plus de 70 en réanimation, sont actuellement hospitalisés dans les établissements du GHT (groupement hospitalier de territoire) de la Loire et du nord Ardèche, annonce ce mercredi le CHU de Saint-Étienne.  Au plus fort de la première vague, ils étaient 450 patients. Ils sont 596 exactement selon Santé publique France, contre 274 le 15 octobre, 108 au 30 septembre, 58 au 15 septembre. Ils étaient 13 au 1er septembre. 

La métropole stéphanoise toujours la plus touchée de tout le pays

Saint-Etienne reste la métropole la plus durement touchée en France avec un taux d’incidence dépassant 1 100 cas pour 100 000 habitants, qui témoigne d’une très forte circulation du virus. Ce chiffre est le plus élevé du pays depuis deux semaines.

Les hôpitaux doivent donc encore pousser les murs et annuler des interventions chirurgicales pour augmenter leurs capacités d’accueil en réanimation. Cette organisation a nécessité une déprogrammation de 65 % des activités chirurgicales non urgentes afin de disposer des locaux et du personnel spécialisé indispensables, explique le communiqué commun de tous les établissements du GHT. 183 lits sont aujourd’hui installés en réanimation (Covid et non-Covid) sur la Loire et Annonay. Ils sont occupés à près de 85%. Une quinzaine de lits complémentaires seront ouverts en fin de semaine, au sein des salles de bloc opératoire.

18 patients transférés sur d'autres CHU en deux semaines

Clermont-Ferrand, Bordeaux puis Nantes ce mardi : au total depuis deux semaines, 18 patients ont dû être transférés sur d'autres CHU et même de plus petits hôpitaux comme ceux du Mans, la Roche-sur-Yon ou Angers afin d'éviter la saturation des services. 550 lits de médecine sont réservés aujourd’hui, dans le territoire, pour l’accueil de patients Covid 19, près de 700 lits réservés en médecine sont prévus ce week-end. Le déploiement de ces moyens devra se poursuivre les prochaines semaines, prévient le CHU de Saint-Étienne.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess