Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : que faire si vous êtes cas contact en Provence ?

-
Par , France Bleu Provence

Les Bouches-du-Rhône sont une zone de "circulation active" du virus depuis le vendredi 14 août. De nombreux habitants sont appelés à se faire tester : comment faut-il réagir lorsque vous pensez avoir été en contact avec une personne positive ?

Une opération de dépistage gratuit du coronavirus - Illustration
Une opération de dépistage gratuit du coronavirus - Illustration © Radio France - Noémie Guillotin

Dans le Var et dans les Bouches-du-Rhône, la circulation du coronavirus est de plus en plus forte ces dernières semaines, et les Bouches-du-Rhône ont d'ailleurs été désignées comme un département de "circulation active" du Covid-19. Vous risquez donc, si vous avez fréquenté tel ou tel lieu, croisé telle ou telle personne, de vous retrouver en situation de "cas contact" : une personne qui a croisé une personne testée positive. Que faire ? La CPAM vous guide.

Étape 1 : attendre l'appel de la Caisse primaire d'Assurance maladie

La CPAM dispose d'une cellule contact, lorsqu'une personne est testée positive elle est chargée de l'appeler afin de dresser une liste de ses "cas contacts potentiels", puis d'appeler ces personnes au plus vite, dans les 24 heures. "De nombreuses personnes ne répondent pas au téléphone car le numéro commence par 09, mais il faut répondre c'est très important", souligne Sophie Hudzik, sous-directrice droit et santé à la CPAM 13.

Répondez absolument si le 09 74 75 36 46 ou 09 74 75 76 78 vous appellent

Étape 2 : l'entretien avec la CPAM

En attendant l'entretien, veillez à respecter plus que jamais les gestes de barrière, et si possible à vous isoler, surtout si vous ressentez des symptômes. Ensuite, lors de l'entretien, l'agent de la CPAM au téléphone va déterminer avec vous si vous êtes vraiment un "cas contact", selon la nature des rapports que vous avez eu avec la personne positive. Si vous avez été proche d'elle dans un lieu clos pendant plusieurs heures, il y a de fortes chances que vous en soyez un.

Étape 3 : le test

Si vous êtes cas contact, deux solutions : vous ressentez des symptômes et dans ce cas il faut vous faire tester au plus vite, ou alors vous ne ressentez pas de symptôme et il faudra prendre rendez-vous pour un test sept jours après votre dernier contact avec la personne positive. Attention : selon Santé Publique France, vous pouvez être contagieux de 2 à 3 jours avant, et jusqu'à 8 jours après le début de symptômes. La CPAM vous envoie une liste de laboratoires dans lesquels vous pouvez aller faire les tests.

Étape 4 : l'isolement

Il est nécessaire de restreindre votre cercle de contact : on vous recommandera le télé-travail si c'est possible, sinon la CPAM vous mettra en relation avec un médecin afin de vous faire prescrire un arrêt de travail. Pareillement, la CPAM pourra vous permettre d'aller récupérer des masques gratuitement en pharmacie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess