Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : se faire tester en pharmacie à Rouen, rapide mais payant

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Pour savoir si le patient a contracté ou non le Covid-19, les pharmaciens sont autorisés depuis le samedi 11 juillet à pratiquer des tests rapides mais payants, en prélevant une goutte de sang. On vous explique comment ça marche.

Le résultat d'un test TROD, "Test rapide d'orientation diagnostique", dans une pharmacie à Rouen
Le résultat d'un test TROD, "Test rapide d'orientation diagnostique", dans une pharmacie à Rouen © Radio France - Olivia Cohen

Depuis le samedi 11 juillet, il est possible de se faire tester en pharmacie pour savoir si l'on a contracté ou non le Covid-19. Il s'agit de tests sérologiques, c'est-à-dire de tests sanguins de type TROD, "Tests rapides d'orientation diagnostique" : on pique l'index avec une aiguille pour prélever une goutte de sang et on recherche la présence d'anticorps, secrétés par l'organisme pour se défendre face au virus.

Le test prend 10 minutes, mais il est payant, entre 15 et 20 euros en moyenne, et non remboursé par la sécurité sociale.

Ce test permet de lever les doutes

Si on a des anticorps, le test est positif, cela veut dire qu'on a eu le Covid. Nicolas Choiselle, pharmacien titulaire à la pharmacie de la Gare et du Donjon à Rouen, analyse le résultat qui s'affiche sous nos yeux : "On se sert d'une goutte de sang, que l'on dépose sur une cassette avec deux gouttes de réactif, des barres vont apparaître ensuite qui vont nous permettre de savoir si la personne a développé des anticorps ou non contre la Covid. Donc là, il y a la barre C qui est apparue qui prouve que le test a fonctionné, que l'on peut lire les résultats. En-dessous, vous avez IgG et IgM donc ce sont deux types d'anticorps que le corps va développer, IgM plutôt en début et ensuite IgG, des anticorps beaucoup plus spécifiques au virus. Les deux barres sont absentes donc la personne n'a jamais été en contact avec le virus ou alors elle l'a été, mais n'a pas développé d'anticorps."

La personne en l'occurrence, c'est Delphine, préparatrice en pharmacie et collègue de Nicolas, tout juste rentrée de vacances. Elle avait eu des maux de têtes, de la toux, des symptômes qui ressemblaient à ceux du Covid. Faire ce test, ça permet de lever les doutes : "De savoir si on l'a eu ou pas car on s'était posé la question mais cela arrive souvent d'avoir un syndrome grippal, des symptômes classiques !"

Si le test est positif, il faut confirmer le résultat en laboratoire

Si le test est positif, ça veut dire qu'on l'a eu mais ça ne veut pas dire qu'on reste éternellement immunisé. Un résultat positif doit être confirmé en laboratoire. Quel que soit le résultat, cela ne dispense pas des gestes barrière, rappelle les autorités sanitaires. 

Ce test est destiné aux patients qui pensent avoir été contaminés par le passé mais ce n'est surtout pas pour la personne qui se sent malade en ce moment : "Si le patient présente des symptômes et se sent fiévreux, il vaut mieux qu'il reste chez lui ou qu'il aille chez son médecin ou dans un laboratoire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess