Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : sept Français sur dix prêts à se faire vacciner, mais pas avec l'AstraZeneca

-
Par , France Bleu

Sept Français sur dix sont favorables à la vaccination contre le Covid-19, mais la même proportion, 71%, ne veut pas du sérum d'AstraZeneca, suite aux très rares cas de thromboses signalés en Europe. C'est ce qui ressort d'un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo publié ce jeudi.

Le centre de vaccination du centre des expositions de Bordeaux, ce jeudi.
Le centre de vaccination du centre des expositions de Bordeaux, ce jeudi. © AFP - Philippe LOPEZ

Le nombre de Français qui se disent prêts à se faire vacciner contre le Covid-19 est en très forte augmentation : sept Français sur dix sont favorables à la vaccination, indique un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié ce jeudi. Mais la même proportion, 71%, ne veut pas se faire piquer avec le vaccin d'AstraZeneca, qui suscite une défiance massive.

L'adhésion à la vaccination fait un bond en quatre mois 

Ce sondage indique donc que 70% des personnes interrogées sont favorables à la vaccination, soit près de 30 points de plus qu'il y a quatre mois. En décembre 2020, 42% des Français approuvaient la vaccination, ils étaient 56% en janvier et 61% en février.

14% des Français franchement opposés à la vaccination

A noter que parmi les personnes interrogées,19% ont déjà reçu au moins une dose, 30% ne l'ont pas encore eu, mais comptent bien y avoir recours. Une sur cinq (21%) le fera probablement. Elles ne sont que 14% à y être franchement opposéset sont sûres de ne pas se faire vacciner.

L'AstraZeneca, le plus mal-aimé des vaccins 

Mais si les Français sont majoritairement favorables à la vaccination, ce n'est pas avec n'importe quel vaccin : 71% des personnes interrogées ne veulent pas du vaccin d'AstraZeneca. La défiance est massive à l'encontre du vaccin suédo-britannique, après les très rares cas de thromboses recensés en France et en Europe.

Mais l'adhésion aux autres vaccins disponibles n'est pas non plus totale. Le Janssen, de l'Américain Johnson & Johnson, inspire confiance à 59% des Français. L'autre américain, Moderna, convainc deux Français sur trois (65%). Quant au vaccin Pfizer-BioNtech, premier à avoir été autorisé en France, il emporte la confiance de 70% des personnes interrogées. A noter qu'un quart des Français (24%) ne fait confiance à aucun des quatre vaccins actuellement autorisés.

Les autotests attendus

Au-delà de la vaccination, les Français sont assez enthousiastes à l'arrivée des autotests. 57% sont convaincus que leur généralisation sera utile pour lutter contre l'épidémie. Six personnes sur dix (62%) comptent même les utiliser s'ils doivent se faire dépister. Et 61% pensent que ces tests devraient être disponibles en grande surface. Et si les Français jugent, à 58%, que ces autotests ne sont pas aussi fiables que les tests antigéniques, ils sont sept sur dix (72%) à demander leur remboursement par la Sécurité sociale.

Cette enquête Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par Internet les 7 et 8 avril 2021, sur un échantillon de 1004 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La carte de France des vaccinodromes.
La carte de France des vaccinodromes. © Visactu - Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess