Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : situation "critique" à l'hôpital de La Rochelle

-
Par , France Bleu La Rochelle

72 patients sont hospitalisés à l'hôpital de La Rochelle pour Covid-19, chiffre en forte augmentation depuis deux semaines. L'hôpital doit aussi faire face à des cas groupés dans plusieurs services, avec du personnel touché. Le plan blanc est déclenché au niveau 2, entraînant des déprogrammations.

En mars dernier, l'hôpital de La Rochelle avait pu accueillir des patients covid d'autres régions. Cette fois, c'est l'inverse qui pourrait se passer : des transferts vers Poitiers ou Bordeaux. Signe que la situation est critique.
En mars dernier, l'hôpital de La Rochelle avait pu accueillir des patients covid d'autres régions. Cette fois, c'est l'inverse qui pourrait se passer : des transferts vers Poitiers ou Bordeaux. Signe que la situation est critique. © Radio France - Xavier Leoty

Le directeur du groupement hospitalier de territoire Littoral Atlantique n'y va pas par quatre chemins : "la situation est tout à fait critique" selon Pierre Thépot, qui a tenu ce jeudi après-midi un point-presse en audio-conférence. A un niveau "jamais vu" à La Rochelle, depuis le début de la crise sanitaire.

Avec 72 patients covid admis à l'hôpital, dont 25 en situation grave (13 sont en réanimation), la situation s'est fortement dégradée ces derniers jours. Il y a encore deux semaines, on comptait 9 cas graves à l'hôpital rochelais, dont 3 réanimations. C'est à la mesure d'une épidémie qui rebondit fortement en Charente-Maritime, où le taux d'incidence atteint désormais 120 cas pour 100.000 habitants selon l'ARS Nouvelle-Aquitaine.

Réanimation saturée

Les capacités de réanimation sont arrivées à saturation. La Rochelle dispose de 16 lits, or 19 patients sont actuellement en réanimation (13 pour covid et 6 pour d'autres pathologies). Les hôpitaux de Poitiers et Bordeaux sont prévenus qu'ils devront peut-être accepter bientôt des patients venus de Charente-Maritime.

L'hôpital doit aussi faire face à des cas groupés de covid dans plusieurs services simultanément, ce qui là encore ne s'était jamais vu. Les admissions de nouveaux patients dans ces services sont suspendues (sont concernées l'unité de médecine interne / maladies infectieuses / rhumatologie, celle de diabétologie / nephrologie, et celle de cardiologie en hospitalisation complète).

Des soignants touchés

Et puis les soignants sont aussi touchés : 19 cas de covid la semaine dernière, 26 cette semaine, selon les chiffres de Benoît Foucher, directeur adjoint du GHT Littoral atlantique : "il faut réorganiser l'hôpital", d'où l'activation du niveau 2 du plan blanc, afin de faciliter cette réorganisation. Et si l'absentéisme continue d'augmenter, "on n'exclut pas de recruter des personnels extérieurs, intérimaires, retraités, comme on l'a déjà fait" promet Pierre Thépot.

Au menu notamment :  la création dans l'hôpital une deuxième unité Covid de 30 lits. La première unité de 24 lits, déjà créé dans le cadre d'une réorganisation, ne suffit plus C'est la chirurgie qui en paie les conséquences, avec la déprogrammation de nombreux actes chirurgicaux, quand quelques opérations urgentes pourront être transférées  à la clinique de l'Atlantique. Le service de chirurgie accueille désormais des patients de médecine, venus des urgences. Cinq blocs opératoires sur 11 seront arrêtés lundi, afin de libérer de l'espace pour la réanimation.

Déprogrammations en chirurgie

"Les interventions chirurgicales urgentes, notamment en cancérologie, sont maintenues" assure le docteur Thierry Godeau, qui préside la commission médicale d'établissement. Thierry Godeau qui se félicite aussi que les urgences puissent continuer à fonctionner normalement. En revanche, vu la situation de crise actuelle, les visites de patients sont fortement réduites à La Rochelle.

Côté vaccination, l'hôpital aura pratiqué vendredi 2.600 injections depuis le 6 janvier. Cela comprend 500 résidents des Ehpad dépendant du GHT (sur un millier), 1.000 professionnels de santé de l'hôpital (60% de l'effectif cible, personnes de plus de 50 ans ou vulnérables) et 1.100 professionnels de santé libéraux. Vu la demande de vaccins, la vaccination des professionnels de santé sera suspendue la semaine prochaine, une décision de l'ARS qu'on regrette à l'hôpital où l'on insiste sur la nécessité de garantir une deuxième injection à tous les vaccinés.

Des déprogrammations en chirurgie sont également au programme à l'hôpital de Rochefort, qui compte aujourd'hui 10 patients Covid. Même situation compliquée dans l'autre groupe hospitalier de Charente-Maritime, à l'hôpital de Saintes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess