Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : situation préoccupante des hôpitaux en Corse

-
Par , , France Bleu RCFM

Les hôpitaux d'Ajaccio et Bastia sortent d'un week-end préoccupant, selon l'avis même des médecins. On compte désormais 11 hospitalisations à Ajaccio, dont 4 en réanimation, et 10 à Bastia dont 3 en service de réanimation.

L'hôpital de la miséricorde à Ajaccio a rouvert son unité COVID ce week-end
L'hôpital de la miséricorde à Ajaccio a rouvert son unité COVID ce week-end © Maxppp - maxppp

L'hôpital de la Miséricorde à Ajaccio a rouvert son unité COVID ce week-end. « La Situation a changé en 48h » expliquent les médecins de l'établissement qui compte 11 malades COVID à l’heure actuelle. 7 personnes se trouvent en hospitalisation conventionnelle et 4 en réanimation sur les 5 lits disponibles, preuve que le virus fait de plus en plus de malades. 

Un week-end préoccupant 

Laurent Carlini, médecin urgentiste au centre hospitalier d'Ajaccio décrit le profil des malades admis récemment comme similaire à mars dernier. « Le profil des malades semble être celui de ceux de la première vague, avec pour la plus grosse partie des comorbidités…On a vu que lors de cette première vague il a fallu faire intervenir le Tonnerre pour évacuer des patients sur Marseille puisque l’hôpital d’Ajaccio commençait à être plus que saturé. Je ne suis pas certain qu’on puisse avoir les même moyens cette fois-ci et effectivement l’admission de ces 11 malades en 48h pose un véritable souci, _on se demande ce qu’il se passera dans 10 jours si la tendance se confirme_. »

Laurent Carlini, médecin urgentiste au centre hospitalier d'Ajaccio

L’importance des gestes barrières

L’urgentiste parle d'une situation préoccupante en ce début d'automne et déplore les conséquences de la saison estivale : « Il y a déjà 4 patients, ce sont 4 patients de trop et puis l’inquiétude aussi de l’automne qui approche, toutes les pathologies respiratoires et la grippe qui va arriver. Il ne faut pas être affolés mais pas dans le déni non plus, on avait beaucoup insisté sur le fait qu’il fallait tester un maximum de personnes, cela n’a pas été vraiment fait, on arrive sur une conséquence indirecte de tout ce qui a pu se passer cet été. Il faut continuer à faire attention, il y a fort à parier que le port du masque et les mesures barrière pour une bonne partie de la population respectés permettent de contenir un peu ces premiers chiffres. »

Laurent Carlini, médecin urgentiste au centre hospitalier d'Ajaccio

L'un des patients de la réanimation à Ajaccio a été transféré depuis Bastia. Là-bas les capacités de l'hôpital sont aussi mises à contribution, 3 personnes sont en réanimation COVID et 10 en hospitalisation conventionnelle

Choix de la station

À venir dansDanssecondess