Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : trois jours de dépistage gratuit au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines

-
Par , France Bleu Paris

Saint-Quentin en Yvelines accueille une campagne de tests pour le personnel des entreprises locales, au vélodrome national les 7, 8 et 9 septembre. Près de 500 personnes sont attendues chaque jour avec un objectif majeur : rassurer la population.

La présence de la campagne de dépistage n'empêche pas l'équipe de France de cyclisme sur piste de s'entraîner
La présence de la campagne de dépistage n'empêche pas l'équipe de France de cyclisme sur piste de s'entraîner © Radio France - Nicolas Joly

Au milieu de la piste circulaire du vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, trois tentes voient défiler du monde ce lundi 7 septembre. Des salariés des entreprises de l'agglomération, uniquement, venus passer un test PCR. Il est proposé gratuitement pendant trois jours. 1500 tests devraient être réalisés.

Rassurer la population

"On peut garantir des mesures de sécurité et de prévention dans l'établissement, mais à l'extérieur, on ne peut pas être tout le temps derrière", déclare Gaëlle, directrice adjointe de l'établissement et service d'aide par le travail (ESAT) de Trappes. Elle accompagne ses collègues volontaires, pour dissiper leurs inquiétudes malgré le protocole sanitaire qu'elle a elle-même mis en place : "On ne sait pas comment ça se passe le week-end, à la maison." 

Le frottement du nez avec un écouvillon, sorte de coton-tige, ne dure pas plus de cinq secondes
Le frottement du nez avec un écouvillon, sorte de coton-tige, ne dure pas plus de cinq secondes © Radio France - Nicolas Joly

Pour montrer l'exemple, elle passe elle-aussi l'épreuve du test PCR. Cinq secondes de frottement de la cloison nasale avec un écouvillon, une sorte de coton-tige. "C'est comme quand on boit la tasse à la piscine", conclut-elle. Parmi les gens venus se faire dépister, personne ne s'imagine vraiment malade. La plupart pensent qu'ils n'ont rien, et sont venus confirmer cette hypothèse, pour se rassurer. "Mes enfants ont eu des symptômes il y a quelques jours", détaille Christelle, "le médecin généraliste a estimé qu'ils ne pouvaient pas avoir le Covid, mais je suis restée un peu perplexe."

Tester le dispositif

Rassurer les salariés des entreprises locales présente un avantage concret pour le président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. "Vous ne travaillerez pas bien si vous n'êtes pas rassuré", insiste l'élu LR Jean-Michel Fourgous, "nos entreprises ont besoin d'avoir des salariés à l'aise et motivés. Ça fait partie du contrat."

La campagne de tests permet d'éprouver le dispositif de dépistage qui pourrait être mis en action en cas de deuxième vague du virus
La campagne de tests permet d'éprouver le dispositif de dépistage qui pourrait être mis en action en cas de deuxième vague du virus © Radio France - Nicolas Joly

L'autre intérêt d'organiser une campagne de dépistage comme celle-ci, c'est d'éprouver le dispositif de test. Le même qui serait mis en place en cas de deuxième vague de l'épidémie. "On s'y prépare avec l'ensemble des médecins qui étaient sur le terrain lors de la première vague", explique Jean-Michel Fourgous. "On teste aussi la coordination entre la région, le département, l'agglomération, l'État, l'ARS, les associations. Le monde politique doit aujourd'hui agir et arrêter de bavarder brillamment."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess