Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : un couvre-feu dès 18h se dessine pour la Franche-Comté

Pas de reconfinement localisé, mais un couvre feu avancé à 18h. C'est ce qui pourrait arriver dès le 2 janvier en Franche-Comté, où la circulation du virus reste très active. La décision sera arrêtée vendredi. Une concertation a été engagée avec les élus locaux.

Vers un couvre-feu avancé à 18h dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort ?
Vers un couvre-feu avancé à 18h dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort ? © Maxppp - Michael DESPREZ

Vingt départements sont à ce stade concernés par l'annonce du ministre de la Santé Olivier Véran d'un couvre-feu avancé à partir de 18 heures, dès le samedi 2 janvier. Il s'agit pour notre zone de l'ensemble de la Bourgogne-Franche-Comté, à l'exception de la Côte d'Or. 

Dans ces départements, les autorités de santé recensent plus de 250 personnes contaminées pour 100.000 habitants. La liste définitive des territoires concernés sera connue vendredi. Si ces mauvais chiffres sont alors confirmés, le couvre-feu y débutera non plus à 20 heures mais à 18 heures.

Couvre-feu étendu dans certains départements ou métropoles de la région

Olivier Véran a parlé ce mardi soir d'une concertation locale "avec les élus, les préfets et les ARS" concernées, mais c'est bien l'État qui tranchera par arrêtés préfectoraux.

"Ce que nous écartons c'est l'idée du confinement, ni un confinement généralisé, ni un confinement local (...) mais nous allons proposer une extension du couvre-feu dans les départements ou les métropoles dans lesquels le taux d'incidence serait au-dessus du seuil d'alerte maximal", a expliqué le ministre sur France 2.

Le couvre-feu avancé à 18 heures "durera le temps nécessaire pour vérifier qu'il y a une stabilisation voire une amélioration de la situation sanitaire" a également déclaré le ministre de la Santé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess